formation-prisonniers-politiques2

Il sont cinq. Cinq comme les cinq doigts d’une main qui se referme en un poing de colère et de résistance.

Le premier, un journaliste écrivain afro-américain, militant des Black Panthers condamné à mort dans un premier temps, est détenu à perpétuité depuis1982. Le second, incarcéré depuis 1976, condamné à deux fois la perpétuité, est un militant de l’Américan Indian Movement. La troisième a été contrainte à l’exil pour échapper à la détention à perpétuité aux États-Unis. Réfugiée à Cuba depuis son évasion en 1979 elle est, depuis 2005, considérée comme une « terroriste intérieure ». Le quatrième est le leader palestinien que l’on sait. Enfermé dans une geôle israélienne depuis 2002, il a été condamné à cinq fois la prison à vie. Le cinquième, militant communiste révolutionnaire pro-palestinien, membre des FARL, est détenu en France depuis près de 31 ans.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives | Laisser un commentaire
JICI2014

JOURNÉE INTERNATIONALE CONTRE L’ISLAMOPHOBIE   Paris, Amsterdam, Londres, Bruxelles…   UNE BATAILLE POUR LES DROITS CIVIQUES !

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire
soral_crs

Rien de mieux qu’un exemple concret pour expliquer ce qu’est le racisme et le colonialisme. Prenons le cas d’Alain Soral, un célèbre gourou sur le web qui « fait du buzz » et de l’argent grâce à ses « explications » sur le système.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire
palet

Mettant à profit la situation générale dans la région marquée par l’intervention occidentale, le resserrement du blocus israélo-égyptien de Gaza et la contre révolution en cours dans le monde arabe, l’État d’Israël après son échec devant Gaza cherche à redorer son blason vis à vis de son opinion en s’en prenant violemment à al-Quds (Jérusalem).

Voilà maintenant plusieurs semaines que les manifestations sont quotidiennes à al-Quds et nous nous en réjouissons d’autant que les forces d’occupation semblent incapables de les faire cesser !

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire
towards-the-abolition-of-whiteness

Nous publions, ci-dessous, la traduction d’une allocution faite par David Roediger durant le Socialist Week à l’Université Iowa State, durant l’automne 1992. Ce texte a aussi servi d’introduction au recueil d’articles de D.Roediger Towards the Abolition of Whiteness, publié pour la première fois en 1994 aux éditions Verso. Bien évidemment, la date à laquelle David Roediger a prononcé cette allocution n’est pas anodine. D’une part, cela permet de comprendre le contexte politique dans lequel ce texte fut produit ainsi que les références utilisées par Roediger, comme notamment les attaques de Bill Clinton contre la rappeuse américaine Sister Souljah, lorsque cette dernière avait déclaré, suite aux émeutes de Los Angeles en 1992 : « (…) si des gens noirs tuent des gens noirs chaque jour, pourquoi n’y aurait-il pas une semaine pour tuer des gens blancs ». D’autre part ce texte est également intéressant en cela que les analyses de la question raciale en France sont très récentes par rapport à un pays comme les États-Unis. David Roediger est considéré comme l’un des précurseurs de ce que l’on nomme les whiteness studies (études sur la blancheur), même si lui-même récuse cette position de précurseur, écrivant que :

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire
selim

Le texte que nous reproduisons ci-dessous est tiré de l’intervention qu’a fait Selim Nadi lors de la 11ème édition du colloque Historical Materialism, organisée à la School of Oriental and African Studies, à Londres. Ce texte a été présenté dans le panel « Race matters » où intervenaient également Alberto Toscano (sur W.E.B. Du Bois, la version française de son intervention est disponible au lien suivant : http://revueperiode.net/de-laristocratie-ouvriere-a-lunion-sacree-du-bois-sur-les-origines-coloniales-de-1914/) et Satnam Virdee (sur Stuart Hall). Il s’agissait dans ce texte de présenter le P.I.R à un public non-francophone et de développer certains de ses concepts fondamentaux et les enjeux stratégiques qui s’ouvrent à lui.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire
arafat

Vidéo de la séance de conférence/ formation «Exigeons la vérité sur la mort du martyr Yasser Arafat » organisée par le PIR en présence d’Emmanuel Faux, auteur du livre Yasser Arafat, l’étrange mort du leader palestinien, de Marcel Francis Kahn, professeur de médecine ayant collaboré au livre d’Emmanuel Faux et Youssef Boussoumah, militant du PIR.

Séance du mardi 11 novembre 2014 à l’Iremmo, 5 rue Basse des Carmes – Paris – Métro Maubert Mutualité.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives | Laisser un commentaire
illu

Lorsque le philosophe libéral Isaiah Berlin (1909 – 1997) revint sur sa traversée du XXème siècle, il écrivit « Je m’en souviens seulement comme du siècle le plus terrible de l’histoire occidentale » ; de la même manière, une autre figure ayant parcouru la quasi-totalité du XXème siècle, l’historien – qui fut membre du Parti Communiste britannique – Eric Hobsbawn (1917 – 2012) écrivit dans son fameux ouvrage L’Âge des extrêmes, que 1914 inaugure l’ère des massacres (p. 47) et rappelle qu’à l’époque la plupart des observateurs européens voyaient dans le début de la Grande Guerre la fin du monde, avant d’ajouter : « L’espèce humaine a survécu, mais le grand édifice de la civilisation du XIXème siècle s’est écroulé dans les flammes de la guerre mondiale » (p. 44). Alors que partout, l’on « célèbre » actuellement le centenaire de la Première Guerre Mondiale, il est primordial de nous rappeler que 1914 représentait principalement la fin de la fin de leur monde ! Car le nôtre était à feu et à sang depuis longtemps déjà. À ce niveau, Enzo Traverso n’a pas totalement tort lorsqu’il écrit que la tétralogie proposée par Hobsbawn (L’Ère des révolutions, L’Ère du capital et L’Ère des empires), ainsi que son magistral travail L’Âge des extrêmes – qui apparaissent aujourd’hui comme des travaux de référence – sont teintés d’eurocentrisme. En effet, qu’est ce que la Première Guerre mondiale sinon la transposition en Europe de ce qui se passait déjà dans le monde extra-européen ? Alors que les livres d’histoire font de l’assassinat de l’archiduc Franz-Ferdinand l’élément déclencheur de la Première Guerre mondiale, il est primordial, pour nous, de rappeler que la guerre résulte principalement de l’éclatement des tensions entre puissances impériales dans leur entreprise de « partage » du monde. Car c’est la lutte pour ces sphères d’influence qui a engendré d’énormes tensions entre les puissances européennes.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire
logo PIR

Le 11 novembre 2004, il y a dix ans, s’éteignait à Clamart, à l’hôpital militaire Percy, le leader palestinien Yasser Arafat. Une perte immense pour le mouvement national palestinien qui voyait disparaître ainsi le principal fondateur du Fatah et dirigeant de l’OLP, véritable père de la nation. Traversant l’histoire pendant près d’un demi siècle, défiant une incroyable coalition d’ennemis acharnés à sa perte, Abou Amar, selon son nom de guerre, avait permis et incarné la renaissance d’un peuple promis à la disparition par l’impérialisme et le sionisme.

Or aujourd’hui, les circonstances du décès pour le moins troubles de celui qui, de Beyrouth au désert libyen, mille fois avait échappé à la mort, conduisent plus d’un observateur politique à évoquer sérieusement la piste d’un assassinat diligenté par Ariel Sharon lui-même. D’autant qu’intervenant après celle d’Abou Jihad en 1988, d’Abou Iyad en 1991 et de Cheikh Yassine leader du Hamas, en mars 2004, l’élimination de Yasser Arafat, dans l’esprit des dirigeants israéliens, pouvait sembler mettre une touche finale à la révolution palestinienne.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives | Laisser un commentaire
dearwhitepeople2

Le racisme en pays Blanc est l’expérience de l’infériorisation, de la diabolisation et de la déshumanisation. L’industrie culturelle joue un rôle important de légitimation de ce racisme, par le contrôle de la construction et de la distribution des identités tolérées, de celles encouragées et de celles proscrites.
Vivre en pays blanc dans un corps de femme indigène, c’est n’avoir le droit d’exister que sous trois regards : le regard d’étrangeté, celui de dérision et le regard de sexualisation. Le spectateur blanc, celui pour qui est fait le cinéma grand public, est donc régulièrement invité à exercer ces regards sur les quelques indigènes autorisées/disposées à apparaître sur grand écran.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire