Islamophobie

Ce ne sont ni les suisses, ni les français qui parlent le langage de l’extrême droite. C’est l’extrême droite qui parle comme eux.

arton813

Dimanche 29 Novembre, un referendum en Suisse a abouti à l’interdiction de la construction de mosquée avec minaret. Elle est choquée la Suisse et même surprise.

Elle est surprise la Suisse ? Cette Suisse qui fait des votations pour limiter l’entrer des immigrés.

D’ailleurs, le parti vert suisse a décidé de faire appel devant la cours européenne des droits de l’homme. Car l’Union Européenne est surprise également.

Elle est surprise L’Union Européenne ? Cette union européenne qui se construit comme une forteresse meurtrière contre l’immigration.

Elle est surprise L’Union Européenne ? Cette union européenne qui vote la directive « retour » qui permet d’enfermer 18 mois sans jugement les immigrés hommes, femmes vieillards et enfants à qui les états refusent de régulariser.

Elle est surprise L’union Européenne ? Cette union européenne où l’on clame qu’elle est chrétienne, pour en refuser l’accès à un pays musulman.

Elle est surprise L’union Européenne ? Cette union européenne qui de la main gauche se dit inquiète de la montée de l’islamophobie en Europe et de la main droite justifie la loi qui permet d’exclure les filles portant un hijab à l’école en France au nom des droits de l’homme.

D’ailleurs en France on est choqué également. On est surpris en France. Comment cela t’il pu arriver ? On s’inquiète la France de la monter d’un « racisme anti musulman ».

Elle est inquiète la France ? Ce pays où le mot islamophobie ne doit pas être prononcé.

Elle est inquiète la France ? Ce pays où l’on prépare un loi pour interdire aux femmes portant un niqab de sortir de chez elle.

Elle est inquiète la France ? Ce pays où l’on interdit aux musulmanes portant le hijab d’aller à l’école.

Elle est inquiète la France ? Ce pays où l’on souhaite construire des mosquées certifiées, c’est à dire contrôlé, par l’état comme au bon vieux temps de l’Algérie Française.

Elle est inquiète la France ? Ce pays où on élit un président qui programme une casse sans pareille des protections sociales, mais qui promet en échange qu’on égorgera plus de mouton.

Elle est inquiète la France ? Ce pays où il faut de 20 ans pour commencer à une mosquée à Strasbourg.

Elle est inquiète la Suisse ? Elle est inquiète l’Europe ? Elle est inquiète la France ?

Non, elles récoltent toutes trois le fruit de ce qu’elles ont semé.

Après que tous les partis de droite comme de gauche nous aient expliqués que le « communautarisme » est un danger, pour dire de manière indirect que les arabes, les noirs et les musulmans sont dangereux et qu’ils faut s’en méfier, les surveiller comme le lait sur le feu. Après cela et le vote suisse, le FN propose un referendum sur le « communautarisme » pour qu’enfin le peuple puisse crier « dégagez les crouilles, les bamboulas et les terroristes » comme les médias et les politiciens les disent à longueur de temps en jactant de communautarisme, de quartiers sensibles, de problèmes de l’immigration, d’entrées illégales dans le territoire, d’incompatibilité avec la République, de diversité, de fanatisme religieux, de terrorisme, d’insécurité, etc… En voulant polir leur racisme, ils ont ouvert les vannes. Se sont pas les suisses, ni les français qui parlent comme le front national, c’est le front national qui parle comme eux.

Bravo et merci la République.

Depuis des années nous dénonçons l’islamophobie revendiquée et applaudie avec fierté. Nous en pointant du doigts les effets, l’avancé. En parallèle des privations de libertés, les musulmans subissent les regards haineux, qui deviennent insultes, qui deviennent agressions qui sont devenus meurtres. Et alors, lorsque les premiers morts seront reconnu, la France sera surprise. Surprise comme un boucher qui découvre qu’en saignant un poulet, il le tue.

Il est sans doute des personnes qui ont conscience ou prennent conscience de cela. A cela je dis que le temps est venu d’agir. Que le temps des simples revendications et des manifestations de consternation est révolu. Que cela ne fonctionne pas et n’a jamais fonctionné. On ne demande pas gentillement à des personnes et des institutions aussi monstrueuses d’être gentilles. Ceux qui disent qu’il faut faire confiance aux institutions et partis français, consciemment ou pas, vous mente. On se s’allie pas avec qui veut notre perte, on le combat. Notre ennemie agit et est organisé sur le terrain politique, il nous faut le combattre sur ce terrain. Il est l’heure de crée le parti qui ne leur cèdera pas de terrain et les fera reculer.

Atman Zerkaoui, membre du Mouvement des Indigènes de la République

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.