Archives de catégorie : Communiqués

Près de 25 000 à marcher en ce 19 mars 2017 de Nation à République ! Nous étions nombreuses et nombreux à marcher contre les violences policières. Cette Marche pour la Justice et la Dignité a été une réussite et un moment important de la construction d’un espace politique autonome de l’immigration et des quartiers.

Nous avons marché derrière le cortège des familles et derrière les collectifs de lutte contre les violences policières. Le cortège de l’antiracisme politique, regroupant le PIR, la Brigade Anti-négrophobie, Français et Musulmans, l’ATF, l’ATMF, UHURU et divers collectifs, a été un véritable succès, dynamique, jeune, et a tenu ferme sur nos exigences : l’anti-impérialisme, la lutte contre la Françafrique et le franc CFA, la dissolution des polices spéciales, des BAC, le désarmement de la police, la solidarité avec la Palestine, et la mémoire des luttes immigrées. Il faut aussi mentionner les franges du mouvement social qui, au prix de nombreuses années de débats souvent vifs et de luttes internes, ont compris la nécessité de l’auto-organisation des mouvements antiracistes et saluer tout particulièrement les cortèges syndicaux autant que la colonne antifasciste.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire

S-t-o-p-à-l’i-m-p-u-n-i-t-é : ces 14 lettres, on pouvait les voir, ce vendredi 10 mars 2017, arborées fièrement sur les t-shirts de militants postés en ligne au pied du Tribunal de grande instance de Paris. Ils célébraient alors une étape victorieuse de la lutte contre les violences policières. Après cinq longues années d’un combat acharné, Amal Bentounsi, porte-parole du collectif Urgence Notre Police Assassine et membre fondatrice de l’Observatoire nationale des violences policières, a obtenu la condamnation du policier qui a tué son frère d’une balle dans le dos en 2012. La comparution du policier aux assises, la peine de prison avec sursis qui a été prononcée, sont une bonne nouvelle pour toutes les familles de victimes et tous ceux qui luttent contre les violences policières. Mais ce jugement, qui reste relativement timide au regard du meurtre avéré, ne met pas fin à l’impunité policière. Il n’est qu’un moment de la lutte de longue haleine que mènent les familles. Et ce combat s’inscrit dans la continuité de la Marche pour l’Egalité et contre le Racisme de 1983, des révoltes urbaines de 2005 et de la Marche de la Dignité et contre le Racisme, organisée le 31 octobre 2015, à l’initiative d’un appel lancé par cette même Amal Bentounsi. Une marche qui avait réussi à rassembler près de 15 000 personnes dans les rues de Paris derrière les mots d’ordre « Dignité, Justice, Réparations », sur la base d’une dénonciation ferme des crimes policiers à caractère raciste et du racisme d’État. Née du renforcement des liens entre les organisations et les militants des luttes de l’immigration et des quartiers populaires, cette convergence a su témoigner de sa pérennité.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire

Le 19 Juillet, Adama Traoré est mort aux mains de la gendarmerie de Persan. Les mensonges des gendarmes puis du procureur de Pontoise Yves Jannier n’ont fait qu’aggraver l’injustice qui entoure cette affaire. Les premiers clamaient avoir tout fait pour porter secours à Adama, ce qu’est venu fermement démentir le chef des pompiers. Il maintient qu’à son arrivée, Adama était menotté, sans ventilation et face contre terre, et que le militaire à qui il demandait urgemment de le détacher y rechignait. Le second a publiquement affirmé que la mort était due à une « grave infection », en omettant bien ce que précisaient clairement les rapports d’autopsie : c’est un syndrome asphyxique qui est à l’origine de la mort. L’intuition première de la famille Traoré est avérée : Adama a été tué.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire

La guerre est une donnée essentielle de la période que nous traversons. Les gouvernements successifs en France des 15 dernières années ont mené une politique de guerre continue : interventions au Mali, en Centrafrique, en Libye, en Syrie, en Irak, pour ne citer que les derniers exemples en date. Mais après le 7 et 9 janvier, après le 13 novembre, une page s’est ouverte : des attentats ont été perpétrés en France au nom de l’organisation État islamique. On peut bel et bien parler d’un funeste effet boomerang. Mais on ne saurait comprendre ces gestes meurtriers en les réduisant à des « représailles » aux guerres que le gouvernement mène à l’extérieur. La tragédie de janvier et novembre 2015 s’explique aussi par une guerre civile rampante, menée elle aussi par l’État et ses appareils idéologiques – police, médias, tribunaux – contre Arabes, Noirs, musulmans, Rroms.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire

Pour avoir participé à la campagne de Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS), quatre militants de Toulouse comparaissent aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de la ville. Ils sont poursuivis, sur dénonciation de la LICRA appuyé par le BNCVA, pour ‘entrave à l’exercice normal d’une activité économique’ : avoir effectué deux distributions de tracts appelant à appliquer la campagne BDS aux produits israéliens.

Le PIR réaffirme toute sa solidarité aux militants BDS toulousains poursuivis pour leur action.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire

Race is the crucial knot tying state power to capital and big business; this is what Houria Bouteldja aims to prove in this speech, which she gave at the “Trial of political anti-racism” on the 25th of May 2016. After repeated attacks against the Party of the Indigènes of the Republic, and against a large number of immigration and anti-racist movements also present at this meeting, Bouteldja presents her line of defence. Breaking the racist system requires an alliance between political anti-racism and the radicalized social movement. To establish the centrality of race, even within the preoccupations of the Nuit debout movement, Bouteldja takes us through the long history of capitalism and the Nation-state. She sheds a light on the racial knot linking geopolitical value-creation to capitalist value-creation. She invites everyone to join ranks with the descendants of the colonized, to unravel this knot, and give the struggles against neoliberalism a more powerful anti-statist and anti-imperialist content.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives, Communiqués, Houria Bouteldja | Laisser un commentaire

Adapted from Houria Bouteldja’s presentation at the Summer School for Islamic Critical Thought: “Decolonial Struggles and Liberation Theologies” (Granada, June 18, 2014).

One of God’s names is “a l-‘Adl,” which means “The Just.” The idea that my father, Allah yrahmou, transmitted to me is that Islam is fundamentally an ideal of justice. So, to the question “Can one be Muslim in the West?” his answer (as well as mine) would have been a provocative “No.” The presentation I will make here is not that of an Islamic scholar, as I have neither the qualification for it nor the pretension to it. Instead, I would like to offer an analytical framework for understanding the interactions between the fact of being and calling oneself Muslim and the fact of being involved in politics. Wal-‘Ilmou lillâh.

If Islam is really this ideal of radical justice, then our presence as Muslims in the heart of the imperial city, in the heart of injustice, is problematic. In this context, perhaps we would have more humility if we saw ourselves as becoming Muslims.

Some of you may dismiss that statement since, at the individual level, you respect the teachings of the sacred book, the five pillars of Islam, the Sunnah and the great principles. These are indeed the bases of Islamic practice and they are fundamental to whomever aspires to belong to the Ummah el Islamiya. But I contend that there is a profound contradiction between the ideal of justice advocated by Islam and the material gains that we have achieved by living, to a great extent, off of spoliation of the South (in the form of wages, social redistribution or political rights). We are certainly not the main beneficiaries of North/South domination (the bourgeoisie is), and we are not even secondary beneficiaries (the white working classes are). We are the unwanted and collateral beneficiaries of this system but we still benefit, even while remaining in the margins.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives, Communiqués, Houria Bouteldja | Laisser un commentaire

Après les organisations islamiques et le mouvement pro-palestinien, c’est au tour du Parti des Indigènes de la République d’être dans le viseur de la censure numérique. Nous faisons actuellement face à une campagne de signalements ciblés qui a mené à la suspension des comptes Facebook de nombreux militants, dont notre porte-parole Houria Bouteldja, et à celui de notre page officielle. À cela s’ajoute, pour d’obscures raisons politiques à demi-avouées, la clôture du compte bancaire de notre organisation.

Ces méthodes de censure sans visage s’inscrivent dans le cadre d’une propagande de dénigrement grandissante, fiévreusement entretenue par les plus hautes sphères du pouvoir politique et médiatique, qui touche toutes les expressions de la puissance indigène, qu’elle soit islamique, anticolonialiste ou antiraciste. Et c’est au nom de la prévention contre le « terrorisme » que cette lutte contre la puissance indigène cherche à se légitimer officiellement. Pour Valls, « l’islamo-gauchisme » est le « terreau » de la « radicalisation ». Pénétrés par ce même logiciel, Gilles Clavreul et ses associés de l’UEJF et de SOS Racisme se sont résolus à lutter contre « la haine » sur internet, ciblant par-là l’antisionisme et l’antiracisme politique. La probabilité est forte pour que la suspension de nos profils sur les réseaux sociaux soit liée à la campagne dans laquelle ils se sont engagés.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire

Le 24 octobre 2012, à Paris, au moins trois membres de la LDJ (Ligue de défense juive) agressent en pleine rue Houria Bouteldja. Le lendemain, la vidéo de l’attaque est mise en ligne sur le site de cette organisation ultra-sioniste qui prétend agir dans l’intérêt des Juifs et contre l’antisémitisme mais qui est surtout connue pour sa haine viscérale et ses agressions contre des Arabes, des musulmans, des Palestiniens et même contre des Juifs opposés à ses idées. Auparavant, Olivia Zémor, de l’association Euro-Palestine et un certain Jacob Cohen avaient, eux aussi, été victimes d’agressions physiques commises par les membres de cette officine.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire

Les Nuits sont blanches. Menacées de précarisation et de déclassement par la loi El Khomri, les classes moyennes blanches se sont massivement mobilisées et composent la majorité des assemblées présentes aux Nuits Debout. Traversées par deux grandes tendances, l’une radicalement anticapitaliste, l’autre plus encline à emprunter les contours d’un progressisme citoyen, lié essentiellement aux questions de féminisme, d’écologie, de libertés individuelles et de formalisme démocratique, le mouvement se heurte aux mêmes faiblesses de la gauche traditionnelle. Non seulement le « lumpen prolétariat blanc » y est absent, mais les milieux de l’immigration et des quartiers populaires (QP) se tiennent prudemment à l’écart.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire