Nous ne vous souhaitons pas une bonne année 2008 !

arton22

Nous vous souhaitons une excellente année 516 ap. la G.C., LA GRANDE CATASTROPHE.

Notre calendrier indigène commence en effet en 1492 du calendrier chrétien.

1492 : « Découverte du Nouveau Monde » ? Non, instauration d’un nouvel ordre mondial : génocide des Indiens, déportation des Africains et esclavage, colonisation, émergence des rapports sociaux de races.

1492 : Début de la modernité ? Non, moment inaugural du processus de dé-civilisation du monde.

1492 : Démonstration de la supériorité européenne ? Non, moment fondateur d’une puissance économique, technologique, politique et culturelle européenne, grâce à l’or des Amériques; plus tard, des richesses de l’Afrique, du monde arabe et de l’Asie.

Ce passé est notre présent : Françafrique, impérialisme, colonialisme, sionisme, « guerre des civilisations », fracture raciale…

Les puissants ont imposé au monde une lecture de l’histoire européo et blanco-centrique. Les autres peuples n’auraient pas d’histoire antérieure à leur rencontre avec le monde blanc. Depuis, ils ne seraient que les auxiliaires d’une histoire qui se construit en dehors d’eux.

Nous fêtons aujourd’hui, le premier jour de l’année 516 ap. la G. C., calendrier de l’ère coloniale, parce que la décolonisation passe nécessairement par un renversement radical de la perspective dominante : la lecture de l’histoire est un rapport de force politique.

Alors, bonne année, mais bonne année 516 !

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.