Violences policières

Notre frère Abdelaziz Chaambi a été passé à tabac par les gendarmes

arton383

Alors qu’il participait à un rassemblement pacifique organisé, aujourd’hui 29 janvier 2009, à 19h30, par l’association « Résistance Palestine » devant le casino Partouche (Lyon) pour protester contre la présence de nombreux élus et personnalités politiques lyonnaises au dîner du Crif qui s’est solidarisé de l’agression israélienne contre Gaza, quatre gendarmes se sont emparés de Abdelaziz Chaambi, membre du Mouvement des indigènes de la république (MIR) et président de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI) et l’ont violemment frappé sur tout le corps, lui occasionnant de graves contusions qui ont nécessité son hospitalisation d’urgence.

Le MIR exprime toute sa solidarité avec Abdelaziz Chaambi.

Il dénonce avec la plus extrême vigueur ces violences policières injustifiables et ces atteintes à la liberté de rassemblement. Il exige que les responsables soient jugés et sévèrement sanctionnés. Une plainte sera déposée dès lundi matin.

Le Mouvement des indigènes de la république
29 janvier 09

Pour manifester votre solidarité avec notre frère Abdelaziz, vous pouvez nous écrire à l’adresse suivante : redaction@indigenes-republique.fr

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.