Formation BAN/Uhuru/PIR

Les prisonniers politique « indigènes » en Occident

BAN PIR

Il sont cinq. Cinq comme les cinq doigts d’une main qui se referme en un poing de colère et de résistance.

Le premier, un journaliste écrivain afro-américain, militant des Black Panthers condamné à mort dans un premier temps, est détenu à perpétuité depuis1982. Le second, incarcéré depuis 1976, condamné à deux fois la perpétuité, est un militant de l’Américan Indian Movement. La troisième a été contrainte à l’exil pour échapper à la détention à perpétuité aux États-Unis. Réfugiée à Cuba depuis son évasion en 1979 elle est, depuis 2005, considérée comme une « terroriste intérieure ». Le quatrième est le leader palestinien que l’on sait. Enfermé dans une geôle israélienne depuis 2002, il a été condamné à cinq fois la prison à vie. Le cinquième, militant communiste révolutionnaire pro-palestinien, membre des FARL, est détenu en France depuis près de 31 ans.

Sylvain Duez-Alessandrini à propos de Leonard PELTIER (00:05:53)

Orea Ramite  à propos de Mumia Abu JAMAL (00:35:46)

Me Jean-Louis Chalanset à propos de Georges Ibrahim ABDALLAH (01:07:00 )

Bertin Doudy et Ilunga Kalala, Présentation UHURU (01:34:00)

Youssef Boussoumah à propos de Assata SHAKUR/Marwan BARGHOUTI (01:53:15)

Conclusion de Youssef Boussoumah (02:07:26)

Ce contenu a été publié dans Actualités, Archives. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.