Le P.I.R. embarasse Mr le ministre

Hortefeux dénonce le communautarisme du P.I.R. sur les ondes communautaires de Radio J

arton901

Au micro de la radio communautaire juive, Radio J, M. Hortefeux, Ministre de l’Intérieur de la RNCF (République Non Communautariste Française) et accessoirement chantre de l’humour auvergnat, a fustigé, de concert avec l’animateur non communautariste de la radio communautaire, l’intolérable communautarisme du PIR.

Il a déclaré que le MIR, à l’origine du PIR avait été crée en 2005 à l’initiative d’un groupe proche du prédicateur (communautariste) Tariq Ramadan, que ce communautarisme se caractérisait par le refus de l’intégration à la RNCF et que l’un de ses slogans favoris était « il faut rééduquer le reste de la société (non communautariste) occidentale ». Il a poursuivi en soulignant que si le PIR ne revendiquait que 300 adhérents (évidemment communautaristes), il ne fallait pas pour autant le sous-estimer. Il a également déclaré que le PIR militait très violemment contre Israël (un Etat non communautariste) et qu’il soutenait fermement le Hezbollah et le Hamas (deux mouvements farouchement communautaristes).Il a rassuré l’animateur non communautariste de la radio communautaire en affirmant qu’il n’hésiterait pas à réagir contre les dérives communautaristes du PIR. La dessus, l’animateur non communautariste de la radio communautaire a, à 3 reprises, interpellé le Ministre pour savoir s’il irait jusqu’à l’interdiction de cet intolérable parti communautariste. Hortefeux a vaillamment résisté à cette injonction en se bornant à répondre qu’il serait vigilant car le communautarisme est intolérable dans la RNCF ce dont l’animateur de la radio communautaire était déjà fort convaincu.

Agence indigène de presse (Groupe de veille radiophonique / section radio J)

PS : Nous tenons à signaler l’héroïque résistance du truculent Ministre face à l’insistance non communautariste de l’animateur qui tenait à lui faire assimiler antisionisme et antisémitisme. En effet, au terme d’un long moment de réflexion au cours duquel il a vainement essayé de se remémorer la position officielle de son gouvernement, il a finalement déclaré : « Non, ce n’est pas la même chose ». Selon certaines rumeurs non vérifiées à ce jour, le Crif, une organisation non-communautariste, s’apprêterait à demander la dissolution du Ministre.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.