Communiqué

Guyane en lutte

arton270

Toute la Guyane est paralysée depuis lundi 24/11 par 25 barrages routiers, ce jour s’ajoute la fermeture du port et demain celle de l’aéroport. Toute la Guyane est unitaire pour réclamer une baisse de 50 centimes sur le prix du carburant qui actuellement est de 1,77 euros!!!!! Prix le plus cher du monde!!!!

Toute la vie économique et sociale guyanaise se trouve étranglée financièrement et prise en otage par les lobbies des groupes pétroliers en outre-mer (tous actionnaires de la SARA seul distributeur de carburants pour les Antilles-Guyane) qui en fait sont les bras « armés » du pouvoir néolibéral et colonialiste de l’état français.

Pour le moment (contrairement au relais médiatique qui a eu lieu en France) tout se passe bien. Tous les soirs les barrages sont animés par des artistes locaux et toutes les composantes de la population guyanaise s’y retrouvent pour partager un moment de convivialité et de solidarité. La journée le peuple se relaie pour apporter vivres et boissons fraiches à ceux qui tiennent jours et nuits les barrages. Le peu de mouvement venant des jeunes des quartiers et grandement légitime n’a rien à voir avec les émeutes de 1996 et se trouve volontairement amplifié par les services répressifs de l’état (RG et Préfecture) pour tenter de diviser une mobilisation populaire exemplaire!

Le Secrétaire d’Etat à l’Outremer, Yves Jégo, vient d’annoncer une baisse de 30 centimes d’euros au 1er décembre 2008.

Il y aurait même une prime de 5 millions d’euros pour la Région Guyane si elle faisait l’effort aussi de baisser temporairement sur la taxe carburant qu’elle perçoit.
La Région Guyane qui ne sait plus où donner de la tête avec un budget nettement insuffisant pour son développement ne va pas se tirer une balle dans le pied !
Si Yves Jégo continue son cynisme, les guyanais feront une poupée vaudou à son effigie, tout comme Sarko !

Non, mais vraiment, on est où là ? Au marché tropical de Cayenne ? Dans un souk africain ?

A quel moment l’Etat prendra-il ses responsabilités en appliquant l’égalité entre tous les français ?

Le peuple guyanais n’est pas dupe et pour cause :

– Le groupe pétrolier la SARA a réalisé des bénéfices de 50 millions d’euros en 2007 avec ses 3 clients, Martinique, Guadeloupe et Guyane.

– Hors en 2006, la SARA a réalisé des bénéfices de 14 millions d’euros avec ces 2 seuls clients de l’époque, Martinique et Guadeloupe.

– Un petit calcul mathématique de niveau CE1 donne 50 – 14 = 36 millions d’euros de bénéfices faits avec seulement le client Guyane.

– Un autre petit calcul, toujours de CE1, permet de faire le compte des populations estimées, 411 000 + 440 000 = 851 000 hab en Martinique + Guadeloupe et 199 500 hab en Guyane.

– En comparant bénéfices et populations, nous avons 14 millions d’euros pour 851 000 hab (Martinique + Guadeloupe) et 36 millions d’euros pour 199 500 hab (Guyane).

– Un petit ratio élémentaire affiche 14 M / 851 000 = 16, 45 euros de bénéfices par tête d’hab en Martinique + Guadeloupe et 36 M / 199 500 = 180,45 euros de bénéfices par tête d’hab en Guyane.

– Le rapport comparatif est donc 180,45 / 16,45 = 10,97, soit presque 11 fois plus de bénéfices par tête d’hab fait en Guyane comparé aux deux Martinique + Guadeloupe.

Avec ce rapport en nette défaveur de la Guyane, le monde entier comprend pourquoi les guyanais ont bloqué toutes les activités par des barrages pour la baisse du prix des carburants.

Et ce n’est pas fini, au 1er décembre 2008, la Martinique et la Guadeloupe doivent rentrer dans un mouvement identique à la Guyane pour la baisse du prix des carburants et du coût de la vie qui est en perpétuelle hausse dans les départements d’outremer.

Le gouvernement Sarko qui prône l’égalité entre les ultramarins et la France hexagonale à grand coup de publicité a l’occasion historique de joindre ses paroles aux actes…

Pensez à nous car les jours prochains s’annonce durs. Manque de vivres (sauf pour les frontaliers qui s’alimentent au Brésil et au Surinam), de médicaments, d’électricité et d’eau courante mais le jeu en vaut la chandelle et pour une fois l’état doit se plier face à une population et une classe politique unie quelles que soient les origines et les courants politiques!

ENSANM ENSANM NOU KA BRIGA
ENSANM ESANM NOU KE GANGNEN!

TOUS UNIS NOUS LUTTONS
TOUS UNIS NOUS VAINCRONS!

Sylvie DARRIGADE, Secrétaire

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.