Communiqué

Après Stéphane Hessel, Leila Shahid : Le CRIF a-t-il encore frappé ?

arton1210

Mais où se cachent-ils les pourfendeurs de la censure ? Ceux qui clamaient haut et fort le droit de caricaturer le prophète de l’islam au nom de la liberté d’expression ? Pourtant ils furent légion, alors, à brandir le flambeau de la résistance face aux menaces que les musulmans faisaient peser sur nos libertés.

Ils étaient pléthore les Hollande, les Sarkozy, les Val, les Badinter, les BHL, les Sopo, les Sifaoui, les Lanzmann, les Fourest et Roudinesco à hurler leur indignation et à jurer qu’ils feraient rempart de leurs corps si besoin était pour que survive ce joyau de la démocratie française.

Où sont-ils ces héros alors que sont bâillonnés Stéphane Hessel et Leila Shahid ?

En effet, nous apprenons que l’actuelle déléguée de la Palestine auprès de l’UE, comme l’auteur du best-seller « Indignez-vous! », vient d’être interdite de parole à Marseille alors qu’elle devait intervenir lors d’une journée consacrée à l’illustre écrivain Jean Genêt, connu pour son combat en faveur de la Palestine. Le CRIF est-il une fois encore derrière cette censure ? Après la lamentable et obscène répression à l’encontre de Stéphane Hessel à l’ENS, revendiquée par le président du CRIF, en personne, Gérard Prasquier, l’officine pro-israélienne a-t-elle frappé une fois de plus ? Nous sommes en droit de le penser tant celle-ci tente d’imposer sa singulière conception de la liberté d’expression. Nous devons également nous interroger sur l’étrange propension de la Mairie de Marseille à céder à celle-ci, à moins qu’il ne s’agisse tout bonnement d’une simple convergence d’intérêt.
Personne n’est dupe, le PIR l’a toujours dit : la liberté d’expression à la Charlie Hebdo n’est que le faux nez d’un système de censure sélectif, à géométrie variable, cachant mal les intérêts politiques et idéologiques de la pensée dominante au service de l’Etat et des élites.

Nous vous attendons tous au procès de l’une des figures plus éminentes de cette élite arrogante et sûre d’elle-même vendredi 28 janvier à la bourse du travail de St Denis à 18h30. Cliquez là!

Le PIR

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.