Militaires français contre migrants africains

Appel de Vintimille à solidarités matérielles et financières.

barrage militaire

Suite à la décision de la France de restaurer la frontière à Menton-Vintimille, nous, exilé-e-s des pays en guerre, avons décidé de résister.

Depuis deux mois, nous occupons une place à deux cent mètres d’un barrage militaire qui a pour mission de ne laisser passer aucun-e « africain-e » (dixit la gendarmerie française) et toute personne qui n’aurait pas le bon teint « européen ».

Ici, nous nous organisons pour résister aux déportations forcées vers l’Italie, briser cette frontières qui nous empêche de circuler librement, et trouver les moyens de finir notre voyage vers le pays où nous avons choisi de déposer notre demande d’asile.

Bloqué-e-s à la frontière, nous y avons été déporté-e suite à des arrestations pendant lesquelles on nous a pris notre argent et nous manquons de tout : vivres, médicaments, argent…

Nous appelons à ce que partout en France des collectifs, des personnes montent des caisses de solidarité et de nous envoyer de l’argent pour que nous puissions s’acheter de la nourriture, des médicaments, des billets de train, et de tout ce que l’on a besoin pour continuer notre résistance.

Vous pouvez nous envoyer de l’argent sur ce compte bancaire : IT33N07601051382340925340PS.

Vous pouvez aussi passer directement nous voir pour déposer vos dons.

Nous vous remercions d’avance pour votre solidarité.

N’hésitez pas aussi à passer nous voir et nous filer un coup de main pour s’organiser avec nous contre les frontières.

 

Nos solidarités n’ont pas de frontière.

Nos solidarités briseront leurs frontières.

WE ARE NOT GOING BACK ! WE NEED TO GO !

 

 

FB : Presidio Permanente No Border Ventimiglia

Ce contenu a été publié dans Actualités, Archives. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.