Communiqué

Affaire Lahoucine Aït Omghar. Intimidations lors de la reconstitution

logo pir

Il y deux ans notre frère Lahoucine Aït Omghar était abattu de 5 balles par la police devant son domicile. Une reconstitution de l’interpellation a eu lieu ce jeudi 16 juillet 2015. C’est une première victoire pour la famille et ses soutiens qui se battent depuis des années pour obtenir cette reconstitution précieuse pour clarifier certains éléments clé du dossier.

Nous dénonçons cependant que cette dernière ait donné lieu à un déploiement massif des dispositifs de sécurité policière (cars de CRS…), véritable démonstration de force qui vise à maintenir la pression exercée sur la famille. Par ailleurs, nous accusons la politique d’intimidation menée à l’encontre de Hamid, le frère de Lahoucine, quelques jours avant cette reconstitution. Après avoir été convoqué au commissariat de Lens suite à une plainte déposée par le ministère de l’Intérieur pour diffamation (en cause : le message « Lahoucine, assassiné par la police » inscrit sur une plaque de commémoration), Hamid s’est vu imposer la visite impromptue du maire de Montigny à son domicile familial, le matin du 14 juillet. Une main courante a été déposée contre le maire pour harcèlement moral.

Encore une fois, nous témoignons notre soutien total à la famille et au collectif Urgence Notre Police Assassine qui lutte depuis des années contre l’impunité des crimes policiers racistes, contre le harcèlement judiciaire et moral des familles de victimes et contre la complicité de la justice et de l’État. Pas de Justice, pas de Paix !

 

Le PIR

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actus PIR, Communiqués. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.