8 mai 2015 : le PIR fête ses 10 ans avec… Angela Davis

angela-davis

C’était il y a 10 ans.

Le 8 mai 2005, 4 mois après la publication de notre appel « Nous sommes les indigènes de la République », 3 mois après la loi du 23 février 2005 consacrant une lecture positive et institutionnelle de « l’œuvre française dans ses colonies » et 5 mois avant la révolte des quartiers qui embrasera la France pendant plus de 15 jours, s’élançait notre première Marche des Indigènes de la République.

C’était donc un 8 mai. Jour de deuil pour nous, indigènes de France, qui pleurons la mort de nos ancêtres massacrés par l’armée française le 8 mai 1945, à Sétif, Guelma et Kherrata, en Algérie (45 000 morts). Jour de fête pour la République française qui commémore sa libération de 1945.

C’est pourquoi 10 ans plus tard, le 8 mai 2015, c’est avec émotion et fierté que le parti des Indigènes de la République célébrera son 10ème anniversaire.

L’occasion pour nous de dresser notre bilan politique, de l’inscrire au patrimoine des luttes de l’immigration postcoloniale, sur la voie de notre longue marche pour décoloniser la république.

Poursuivre notre combat, c’est aussi comprendre et reconnaître le rôle crucial joué par la lutte des femmes non-blanches, noires, arabes, musulmanes et rroms.

À l’heure où ces dernières sont les premières victimes de l’instrumentalisation néocoloniale, nous tenons à mettre en lumière nos sœurs et nos mères qui continuent à lutter là où elles sont réellement et non là où le système raciste s’acharne à les assigner.

Car c’est au travers des luttes historiques, multiformes et déterminées des femmes des quartiers, des ghettos et des immigrations que se dessinent et s’affirment les principaux fronts de résistance indigène contre l’islamophobie, la négrophobie, la rromophobie, l’apartheid social, les violences et les crimes policiers, le colonialisme en Afrique, en Palestine et ailleurs, pour la mémoire, l’histoire et notre libération.

C’est aussi auprès de ces femmes, prises entre les feux croisés du racisme, de la pauvreté et de la violence masculine alimentée par la violence institutionnelle que subissent les hommes non-blancs, que se tiendra celle qui inaugurera et clôturera cette soirée, notre invitée d’honneur, Angela Davis.

Cette immense résistante, après avoir écouté les analyses et témoignages de nos autres invitées, interviendra pour nous livrer sa vision et son sentiment sur la parole singulière de ses sœurs d’outre Atlantique.

Nous profiterons également de cet anniversaire pour annoncer un autre rendez-vous, un événement d’envergure nationale prévu à l’automne prochain autour des femmes qui se battent sans relâche, en première ligne, contre les violences policières.

 

Parmi les intervenantes qui ont déjà répondu présentes : Vanessa Thompson (Brigade Anti Négrophobie/Cop-watch frankfurt-Allemagne), Amal Bentounsi (Urgence la police assassine !), Sihame Assbague (Stop le contrôle au faciès), Sarah Carmona (Romano Godjako Truj), Joby Valente (Mouvement pour les réparations – Collectifs des Filles et Fils d’Africains Déportés), Soraya El Kahlaoui (Attac Maroc), Bams (Collectif contre Exhibit B), Hanane Karimi (Femmes dans la mosquée), Zouina Meddour (Femmes des quartiers populaires), Mireille Fanon Mendès-France (Fondation Frantz Fanon), Louisa Yousfi (PIR), Aya Ramadan (PIR), Ismahane Chouder (Participation et Spiritualités Musulmanes), Nacira Guénif-Souilamas (sociologue), Hanifa Taguelmint (Collectif Mémoires en marche – Marseille), Bahija Benkouka ( 9ème collectif des sans-papiers), Zohra el Yamni ( Justice et vérité pour Wissam el Yamni), Lila Charef (CCIF), Françoise Vergès (historienne), Anina Ciuciu ( activiste au sein du mouvement de la jeunesse Rrom international), Maboula Soumahoro (présidente de l’association Black History Month, fondatrice des Journées Africana), Casey (rappeuse).

 

Nous vous invitons toutes et tous à partager avec nous ce moment historique.

Le vendredi 8 mai 2015 à la bourse du travail de St Denis – Métro Porte de Paris – à partir de 17h30 !

affiche pir 8 mai

pir femme

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.