Souscription

Urgence ! Aidez le PIR à financer ses activités !

arton910

NOTRE PRIORITÉ, UN LOCAL AUTONOME

Cliquer sur le titre pour en savoir plus.

Salem et bonjour à tous,

Vous avez applaudi la fondation du PIR et vous avez eu raison. Il était temps qu’apparaisse un parti qui puisse représenter les populations issues de l’immigration coloniale et des quartiers populaires. Mais fonder un parti ne suffit pas pour affronter les défis qui nous attendent. Il faut aussi lui donner les moyens de préserver son autonomie, de développer ses activités et de permettre son fonctionnement. Pour que le PIR devienne notre instrument de résistance contre le mépris et la hagra, pour que le PIR puisse porter nos voix lors des échéances électorales, il faut que, tous, nous prenions nos responsabilités. Notre avenir et celui de nos enfants dépendent de nous.

Nombreux, parmi nous, n’ont pas le temps de participer à notre action. C’est tout à fait compréhensible. Mais il y a d’autres moyens de s’engager. Nous n’avons d’autres ressources que les efforts que peuvent consentir les uns et les autres pour financer nos activités.

AIDEZ-NOUS ! CONTRIBUEZ A NOUS DONNER LES MOYENS D’AGIR !

L’autonomie a un prix, notre dignité aussi !

Nous savons tous combien l’argent peut contribuer à faire taire les plus audacieux. Nous connaissons tous des mouvements de résistance qui ont dû renoncer à parler librement pour obtenir des subventions. Le PIR veut être libre ! Pour être digne de ceux qu’ils voudraient représenter, pour être fidèle au message qui est le sien, pour agir conformément à la morale qu’il défend, le PIR doit être financièrement autonome. Il ne peut compter que sur ceux qui le soutiennent.

Votre contribution est indispensable à notre fonctionnement
Construire le PIR, c’est agir, c’est avoir des idées, c’est aussi dépenser de l’argent. Nos avons besoin d’argent pour organiser des initiatives, louer des salles, faire connaître nos propositions dans des publications, des tracts, des affiches, des brochures, pour acheter du matériel et des instruments de travail ; nous avons besoin d’argent pour assurer le déplacement de nos militants dans les différentes villes, pour tenir des réunions, pour dépasser le stade d’un fonctionnement artisanal et gagner en efficacité et en professionnalisme. Relever ce défi, dépend de votre aide.

LA PRIORITE, AVOIR NOTRE PROPRE LOCAL !

Tant que nous étions une simple association, nous pouvions nous contenter d’être hébergés par d’autres. Mais une telle précarité serait suicidaire pour les grandes ambitions qui sont les nôtres aujourd’hui. L’urgence absolue est de pouvoir disposer de nos propres locaux. Un parti doit avoir son propre siège national. Il doit pouvoir organiser de multiples réunions, disposer de bureaux, d’un lieu où entreposer son matériel, d’un espace de conservation de ses archives, d’une bibliothèque ; il doit pouvoir organiser des rencontres, accueillir ceux qui veulent en savoir plus sur ses activités.

LE LOCAL DU PIR SERA LA MAISON DE TOUS LES INDIGENES

Dans l’espace qu’on nous prêtait généreusement, nous tenions une permanence hebdomadaire, nous y organisions aussi quelques débats publics, mais nous devons aujourd’hui passer à la vitesse supérieure si nous voulons être dignes de la confiance que vous placez en nous.

Notre nouveau local ne sera pas aussi grand que le Burj Khalifa à Dubaï mais il permettra quand même de vous accueillir plus souvent. Il ne sera pas seulement le siège du PIR mais la maison de tous ceux qui partagent nos ambitions. Il sera un lieu de rencontres, de discussions, d’entre-aide ; un lieu où l’on pourra s’informer, tisser des liens de résistance, s’organiser ; il sera ouvert à toutes les associations qui luttent véritablement contre le racisme et l’islamophobie, contre l’oppression des quartiers populaires, contre le colonialisme en outre-mer, en Afrique, en Palestine et ailleurs. Nous y organiserons des conférences, des projections, des cycles de formations et de débats pour mieux connaître l’histoire des luttes, nos cultures, nos langues, nos spiritualités. Il sera la vitrine de notre détermination politique. Il sera un lieu de convivialité, de solidarité, un lieu où l’on pourra boire un thé en se sentant chez soi, parmi les siens.

CET OBJECTIF EST ENTRE VOS MAINS !

Il demande pour se réaliser votre contribution. Même modeste. Vous ne pouvez pas agir quotidiennement pour construire le PIR, vous pouvez au moins nous aidez en nous donnant les moyens financiers d’agir. Plus nous recevrons de dons, plus nous serons en mesure de louer ce local et d’assurer notre fonctionnement.

Pour participer, il y a plusieurs solutions :

1) Envoyer un chèque à l’ordre de « indigènes de la république », à l’adresse suivante : Indigènes de la république, c/o ATMF, 10 rue Affres, 75018, Paris.

2) Opérer un virement sur notre compte bancaire : CREDIT COOPERATIF, 252 boulevard Voltaire, 75544 PARIS Cedex 11, Code Banque : 42559, Code Guichet : 00008, Numéro : 2102 9261 606 clé RIB 56.

3) Nous faire un virement électronique par Paypal. Il y a un bouton prévu pour cela en page d’accueil de notre site (juste à droite). Vous verrez c’est très simple et ultra sécurisé.

Un grand merci d’avance et toutes nos salutations décoloniales.

Pour le Secrétariat exécutif du PIR,

Houria Bouteldja,

Paris, le 10 mars 2010

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.