ثورة ثورة حتى النصر‬‎

Une seule réponse à l’agression israélienne : Thawra thawra hatta el-nasr !

arton1814

En Palestine Occupée, après 65 ans de régime sioniste, la barbarie coloniale succède à l’horreur coloniale. « Le colonialisme n’est pas une machine à penser » disait Frantz Fanon. Israël le prouve. Pour être plus précis : Israël pense comment coloniser plus, comment provoquer plus, comment massacrer plus, comment asphyxier plus, comment déshumaniser chaque jour toujours davantage le peuple palestinien.

Après l’arrestation arbitraire de centaines de Palestiniens dont de nombreux parlementaires ; Après l’assassinat de sang-froid – passé une nouvelle fois sous silence par les médias français – de deux jeunes palestiniens – Nadeem Siam Nawara, 17 ans, et Mohammad Odeh Mahmoud Abu Daher, 16 ans – par des snipers israéliens de la colonie d’Ofer ; Après ce nouveau crime abject – mais loin d’être isolé – du jeune Mohamed Abou Khader torturé et brûlé vif  par des colons : la lâcheté barbare d’Israël se poursuit désormais dans une double offensive de grande envergure. D’une part la répression cruelle des protestations civiles en Cisjordanie ; d’autre part une nouvelle guerre meurtrière ouverte sur Gaza, inaugurée par des dizaines et des dizaines de bombardements durant ces nuits dernières en plein mois du Ramadan.

Plus de 50 raids israéliens lancés sur Gaza en une seule nuit !

Quand Israël, l’Occident, tous les régimes vendus alliés et tous leurs ambassadeurs (politiciens, journalistes, intellectuels etc.) parlent de « paix juste », cela signifie coloniser en paix, sans résistance. Le Palestinien qui se soulève contre le régime colonial ne peut être qu’un ennemi de leur paix, qu’un terroriste.

Mais en dépit de ces mystifications, de cette constante prostitution de la morale, le peuple Palestinien, lui, a pris depuis longtemps, génération après génération, ses responsabilités historiques.

Il résiste de toute sa dignité. Et il résiste aussi par les armes. Chaque jour les organisations armées palestiniennes, de quelqu’obédience qu’elles soient, répondent coup pour coup aux criminels israéliens. Dans un rapport de forces incroyablement disproportionné mais de façon résolue, elles font face aux chars, aux avions de chasse, aux hélicoptères, aux drones armés, aux navires de guerre.
Les organisations palestiniennes écrivent des pages d’un héroïsme inouï, formidable, puissant, arrosant chaque jour la terre de Palestine du sang glorieux de leurs martyrs.  C’est ce qu’exige toute entreprise de libération.

C’est pourquoi, nous ici qui luttons contre le système de domination (post)colonial faisant de nous de nouveaux indigènes ; nous qui savons qu’un jour ou l’autre le régime sioniste tombera comme sont tombés tous les régimes coloniaux du Vietnam à l’Afrique du sud en passant par l’Algérie et comme s’effondrera l’impérialisme qui l’a mis au monde, nous prenons nos responsabilités.

Nos responsabilités sont celles du refus absolu de tout discours sur une prétendue « paix juste » ou autre manœuvre dilatoire. Celle-ci ne pouvant se réaliser qu’au mépris du droit fondamental du peuple palestinien à l’indépendance et à la pleine souveraineté et du droit des autres peuples de la région à vivre libres. Mais ce discours sur la paix est fait aussi pour donner à Israël et à l’idéologie sioniste mortifère un répit lui permettant d’échapper au tribunal de l’histoire.

Nos responsabilités sont celles de faire triompher la campagne internationale de Boycott, désinvestissement et de Sanction (BDS) menée contre l’État colonial Israël dans le monde entier.

Nos responsabilités sont celles d’un soutien politique sans faille et sans condition à l’intifada populaire en Palestine de l’intérieur (Chouafat, AlNassera, Haïfa) comme en Cisjordanie, ainsi qu’à la Résistance armée, qu’elle soit celle des Brigades Izz al-Din al-Qassam, des Brigades Al-Qods, des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, des Brigades Al-Nasser Salaheddine, des Brigades d’Abou Ali Moustapha et en général de tout jeteur de pierre ou de roquette.

 

Thawra thawra hatta el-nasr !*

 

Le PIR

 

*Révolution, révolution jusqu’à la victoire !

fidayyin

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.