Hchouma

Une Fatwa saoudienne grotesque contre les manifs

arton329

Jusqu’où ira l’obscurantisme ? Loin, très loin, dans l’absurde. Ainsi, manifester sa colère sur la voie publique pour protester contre le massacre de Ghaza est une « corruption sur terre » (Fassad fi Al-Ardh) car elle ferait oublier « d’évoquer Allah ».

Cette fatwa grotesque émane du chef du Haut-Conseil de la Justice Salah El Hiddane. Ces manifestations, même quand elles sont pacifiques et ne causent pas de dégâts, sont donc religieusement répréhensibles. Ces propos délirants ont été tenus dans une conférence sur le rôle de la « Akida » dans la lutte contre le « terrorisme et la déviation de la pensée ».

Ainsi donc en manifestant contre les carnages de Ghaza, les citoyens arabes et musulmans auraient accompli une « corruption ». Selon lui, les manifestations, « c’est du chaos ». Voilà une fatwa qui devrait faire plaisir à George W Bush. Mais il est vrai qu’en Arabie Saoudite, certains religieux qui édictaient des avis ont continué à défendre jusqu’à la mort que la terre est plate et non ronde. Le bon « islam » est nécessairement obscurantiste. Cette fatwa vient surtout en appui aux autorités saoudiennes qui ont arrêté jeudi dernier deux militants des droits de l’homme, Khaled Al-Amor et Mohamed Al-Oteibi qui ont essayé d’organiser une manifestation de protestation contre l’agression israélienne sur Ghaza. Les pauvres musulmans peuvent se rassurer néanmoins. Un religieux réformiste saoudien, Selman Al-Awda, a défendu la licéité des manifestations. Heureusement. Car il y a des cheikhs qui ont l’esprit irrémédiablement tordu. Corrompu ?

M.Saâdoune

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.