Solidarité

Solidarité avec nos sœurs et frères poursuivis parce que solidaires de la Palestine !

logo PIR

Après les manifestations Palestine de juillet dernier, l’Etat français qui a une longue mémoire continue à abattre sa main de fer sur nos sœurs et frères arrêtés et inculpés à cette occasion.

-Après la relaxe d’ Alain Pojolat, dont nous nous réjouissons, une 1ere victoire, le parquet a fait aussitôt appel, Alain sera donc rejugé. D’autres sœurs et frères seront jugés ou rejugés, il est indispensable de poursuivre l’effort, prouvons que nous aussi nous avons une longue mémoire et surtout que notre solidarité ne s’essoufflera pas ! Il y va de notre dignité, du sérieux de notre engagement pour la Palestine. Nous n’abandonnons pas nos sœurs, nos frères, nos camarades, face à la répression.

-C’est pourquoi nous serons tous présents au tribunal de Paris: mercredi 29 octobre, 13h 30, 10ème chambre du tribunal correctionnel, Palais de Justice de Paris – métro Cité.

Pour:
-Pauline, Sarah et Yoan, inculpés pour « organisation de manifestation interdite » en soutien à la lutte du peuple Palestinien le 26 juillet dernier, ils comparaîtront mercredi 29 octobre.

-Fatma, arrêtée dans les transports parisiens, le 26 juillet, jour du rassemblement Palestine à République, en possession d’une petite bombe lacrymogène. Elle doit  comparaître également ce même mercredi 29 octobre après les procès de Pauline, Sarah et Yoan dans la même 10e chambre du TGI sous l’accusation aberrante de  « détention de bombe lacrymogène ».
Puis le 18 novembre suivant nous serons présents pour:
-Kamel et Nouh déjà condamnés à 10 mois avec sursis en ce qui concerne Nouh pour « organisation et participation a une manifestation interdite » et 4 mois avec sursis et 1150€ d’amende s’agissant de Kamel accusé de « rébellion » et « participation à un attroupement », arrêtés lors de la manifestation interdite du 19 juillet, ils comparaîtront à
nouveau le 18 novembre prochain car le parquet a fait appel de leurs condamnations pourtant déjà très lourdes !

La solidarité n’est pas un délit, c’est un droit et même un devoir !

Liberté pour les militants de la Palestine !

 mercredi 29 octobre, 13h 30, 10ème chambre du tribunal correctionnel, Palais de Justice de Paris – métro Cité

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, Archives, Communiqués. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.