Appel

Première Marche des indigènes du 8 mai 2005

arton58

Marche

« Nous sommes les indigènes de la République ! »

8 Mai 2005, Place de la république

Pourquoi cette date ?

Parce que le 8 mai 1945, alors que la France républicaine fêtait la victoire contre le nazisme, à Sétif et Guelma, l’armée française massacrait les Algériens. Parce que ce massacre n’est pas un accident de l’histoire coloniale, il fut précédé et suivi d’autres massacres tous aussi scandaleux et inacceptables : Madagascar en 1947, Cameroun 1958-62, Thiaroye 1944 (Sénégal)… Parce que nous souhaitons faire de cette date le symbole du joug colonial tel qu’il s’est exercé au nom de la république.

Enfants des colonies ou des anciennes colonies, immigrés ou enfants d’immigrés, on nous percevait hier comme des « sauvageons » inassimilables, aujourd’hui comme les nouvelles classes dangereuses. Nous serions, dans la théorie criminelle du « choc des civilisations », les agents de la barbarie moderne. On nous appelle « casseurs », « femmes soumises », « violeurs », « voileurs », « lapidateurs », « parents démissionnaires »…

La réalité : Un nouvel « indigénat » est en train de naître en France :

– Discrimination à l’embauche, au logement, aux loisirs …
– Contrôles au faciès et violences policières.
– Abandon des vieux travailleurs immigrés
– Exclusion de l’école publique des élèves portant le foulard.
– Rapport Benisti visant à réprimer l’usage des langues maternelles comme aux colonies.
– Loi du 23 Février 2005 imposant aux professeurs d’histoire de glorifier la colonisation.
– Réfugiés, sans papiers et autres sans droit sont réprimés par la République.
– Diabolisation par les médias de masse des populations vivant dans les banlieues (entre autres l’affaire Marie Léoni du RER D…).

Dignité, Égalité, Justice

Tous et toutes à la marche des « indigènes de la République » le 8 mai prochain, place de la République (Paris) à 14 h.

Mercredi 27 avril 2005.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.