Dimanche 21 octobre 2012 à 16h30 Bar-restaurant "Le lieu dit" 6 rue Sorbier Métro Ménilmontant ou Gambetta

« Nous sommes les indigènes de la république », rencontre avec Houria Bouteldja et Sadri Khiari

À l’occasion de la parution de Nous sommes les indigènes de la République :

http://www.editionsamsterdam.fr/articles.php?idArt=215

Luttes de l’immigration et des quartiers populaires, racisme et antiracisme, c’est à travers les catégories de colonialité et de races sociales que les Indigènes de la république tentent une réinterprétation radicale des conflits qui traversent la société française pour proposer ce qu’ils appellent une « stratégie décoloniale ». Leur démarche a introduit une rupture capitale dans la façon d’aborder la question du racisme en France ; elle a influencé tant les forces de gauche que les militants de l’immigration et des quartiers comme elle a marqué fortement les questionnements de nombreux chercheurs et intellectuels. Cependant, beaucoup encore ne connaissent que leur Appel fondateur, rendu public en janvier 2005, ou quelques uns seulement des multiples textes qu’ils ont publiés. A travers les contributions de Houria Bouteldja et de Sadri Khiari ainsi que celles qui ont été rédigées par d’autres militants indigènes, ont découvrira une réflexion politique novatrice en mouvement, articulé à une pratique militante qui bouscule le champ, finalement très conservateur, de la gauche antiraciste. Cette anthologie est accompagnée d’un entretien inédit mené par Félix Boggio Éwanjé-Épée et Stella Magliani-Belkacem : c’est l’occasion pour Houria Bouteldja et Sadri Khiari de restituer toutes les étapes traversées par le Parti des Indigènes de la République et de poser les défis de demain. « Le PIR est avenir » ?

Houria Bouteldja est initiatrice et porte-parole du Parti des indigènes de la république. Elle a publié de nombreux articles et participé à de nombreuses conférences internationales, en particulier sur les questions d’islamophobie, de race et les questions féministes.

Sadri Khiari est un membre fondateur du Parti des indigènes de la république. Il est l’auteur de Tunisie. Coercition, consentement, résistance. Le délitement de la cité (Karthala, 2003), Pour une politique de la racaille (Textuel, 2006), de La Contre-révolution coloniale en France. de De Gaulle à Sarkozy (La fabrique, 2009) et de Sainte Caroline contre Tariq Ramadan (LaRevanche, 2011).

dimanche 21 octobre 2012 à 16h30

Bar-restaurant « Le lieu dit »
6 rue Sorbier
Métro Ménilmontant ou Gambetta

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actus PIR. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.