La librairie indigène

Nègre je suis, nègre je resterai

arton160

Au moment où, pour la première fois en France, s’ouvre un large débat public sur les traces contemporaines de l’esclavage et du colonialisme, la portée historique et politique des écrits d’Aimé Césaire prend un relief tout particulier. Dans ces entretiens accordés à Françoise Vergès, le  » père de la négritude  » relate avec une très grande liberté de ton les principaux moments de son combat pour l’égalité des peuples à l’ère post-coloniale. Témoin capital de cette période de mutations, Aimé Césaire évoque son siècle, celui de la fin des empires coloniaux, en posant les questions fondamentales de l’égalité, de l’écriture de l’histoire des anonymes et des disparus du monde non européen. C’est la voix d’un homme immense qu’il nous est donné d’entendre, dans sa force et sa modestie.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.