Réponse d'une islamofaciste

Marcher sur Sainte Caroline du pied gauche porte bonheur

Temps 1 Sainte Caroline à propos de son évacuation d’urgence de la fête de l’Huma : « Débat saboté par des propagandistes menteurs et violents qui n’auront plus le dernier mot. A la manœuvre deux acteurs du rapprochement entre gauchistes et islamistes proches de Tariq Ramadan via les « Indigènes de la république » : Pierre Tevanian et Said Bouamama. Aux côtés de militants des Indivisibles, qui se dévoilent chaque jour un peu plus. Le sabotage d’hier est certainement rageant, frustrant et impressionnant. Il n’est qu’un aperçu, une transposition dans le réel, de la violence et des techniques de calomnie quotidiennes contre lesquelles il faut ferrailler quand on tient tête à des mouvements aussi radicaux et mal intentionnés que les « Indigènes de la République », la nébuleuse des frères musulmans, les intégristes de toutes obédiences, mais aussi les nationalistes, les racistes de tous poils et au final les antiféministes de tous crins…

Temps 2 Accusé et interrogé par l’AFP, l’indigène réctifie : « Je suis au courant de cet incident. Comme d’habitude elle ment. Il n’y avait pas, à ma connaissance, d’éléments d’extrême droite dans ce groupe informel de protestataires, parmi lesquels effectivement des militants des Indigènes, des Indivisibles, des militants de gauche ou antiracistes. Nous considérons que Caroline Fourest est l’une des principales propagandistes de l’islamophobie en France. Il nous paraît inconcevable que quelqu’un que l’on considère comme islamophobe aille faire la leçon au FN. »

Temps 3 Accusés, l’indivisible et la féministe précisent : « Le CV de Caroline Fourest en matière d’antiracisme contient une certification surprenante : le Y’a Bon Awards “Les Experts Chronikers” consacrant le ou la chroniqueuse ayant diffusé le plus de préjugés racistes au cours de l’année. Non, le racisme n’est pas seulement l’œuvre de gros vilains méchants tels que les Le Pen père et fille mais aussi et surtout un système, alimenté par la diffusion massive de préjugés racistes par l’intermédiaire de personnes disposant d’une forte audience médiatique assortie d’une légitimité publique. Tel est le cas de Caroline Fourest. »

Temps 4 Accusé, l’antiraciste poursuit : « Le racisme distingué de Caroline Fourest n’est pas né de la dernière pluie, c’est un secret de polichinelle. Cela révèle un certain sous-développement de l’activisme et de la pensée anti-raciste qu’à la fête de l’Huma, on ne s’en soit pas encore rendu compte. Il y a de très nombreux écrits, ceux de LMSI, de Pascal Boniface, de Sadri Khiari qui ont demontré que la production de Caroline Fourest ne relève ni du journalisme, ni de la science politique mais de l’idéologie la plus nauséabonde. De très nombreux écrits prouvent que son travail est truffé de mensonges, de diffamation, de préjugés racistes et de complaisance avec le racisme. Un des moyens de lutter contre le FN serait par exemple d’accorder le droit de vote aux étrangers car on sait que les étrangers, pour des raisons évidentes, voteraient beaucoup moins pour le FN que la moyenne or Caroline Fourest s’est illustrée l’hiver dernier en argumentant dans une tribune publiée dans Le Monde contre l’octroi du droit de vote aux étrangers. »

Temps 5 Accusé et passablement surpris, l’intégriste islamiste de la nébuleuse des frères musulmans, s’exclame : « Mais j’y étais pas ! »

Temps 6 Mais, admiratif, Fdesouche pousse ce tweet : « Incontestablement, Fourest est l’un des esprits les plus brillants de sa génération. Courage Caro ! »

Temps 7 Chagriné par la censure qui frappe si injustement Sainte Caroline, le Bloc identitaire, solidaire, réagit : « Au-delà des profondes divergences qui nous séparent de Caroline Fourest, nous proposons à celle-ci de participer à la Convention identitaire d’Orange. Elle pourra s’y exprimer à sa guise, sans crainte de devoir s’enfuir, sans autre souci que de se confronter en direct à d’autres idées, d’autres conceptions. C’est dans ce sens que le Bloc Identitaire écrit dès aujourd’hui à Caroline Fourest pour lui faire cette proposition et étudier avec elle les conditions concrètes de ce débat. »

Temps 8 Toute conne, Sainte Caroline sur sa page facebook tente une feinte : « La blague du jour : le Bloc Identitaire vient de faire un communiqué à ses troupes pour dire qu’ils allaient m’inviter à leur convention ! Je crois qu’ils rêvent sincèrement d’énerver autant que moi les gauchistes pro-islamistes… Moi je propose plutôt que les Indigènes de la République et le Bloc identitaire (à qui je trouve beaucoup de points communs) fondent un parti ensemble… Le MERD : Mouvement des Enragés Racistes et Différentialistes. »

Temps 9 L’indigène, sournois et fourbe : « Le probleme ma belle c’est que c’est toi qui est invitée par le Bloc Identitaire et c’est toi qui suscite l’admiration de Fdesouche. La convergence c’est avec TOI qu’ils la font pas avec NOUS. Les souchiens islamophobes se reconnaissent entre eux. Marine Le Pen vient d’apporter son soutien à tes potes de Charlie Hebdo pour une enième et lassante publication des caricatures du prophète. Tu vois… On a les amis qu’on mérite, mon ange. Quant à nous, on a effectivement un rdv avec eux mais devant les tribunaux le 15 octobre prochain à Toulouse et c’est EUX contre NOUS. CONTRE. Et puisqu’ils te font la danse du ventre, je te propose de fonder une organisation avec eux…La KHARIA* (Komite pourla Haine envers les Arabo-musulmans et pour la Renaissance de l’Identite Aryenne) ».

Houria Bouteldja, membre du PIR

* »Merde » en arabe

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actus PIR, Houria Bouteldja. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.