Vomi

L’obscénité de Ruth Elkrief

arton1232

Transcription de son commentaire dans « L’humeur du jour » du 1er février 2011 sur BFM TV. Cela se passe de commentaire.

« Un dictateur est un dictateur et un dictateur à terre est toujours une bonne nouvelle. En Tunisie comme en Égypte les sociétés civiles européennes vibrent avec les manifestants. Aujourd’hui, ceux-ci incarnent l’avenir de pays, jusque là, à l’écart du progrès, de la prospérité et de la liberté. Et pourtant, deux informations doivent nous alerter aujourd’hui. Selon l’AFP, une synagogue a été brulée en Tunisie et, au Caire, un mannequin représentant Hosni Moubarak dans les manifestations portait une étoile de David sur sa cravate et des liasses de dollars dans ses poches.

Est-ce que ces deux faits représentent réellement l’état d’esprit des manifestants, est-ce que ce sont des actes isolés extrémistes ou carrément comme en Tunisie, le fait d’anciens sbires de Ben Ali ? Les auteurs de l’incendie s’en sont-ils pris à la synagogue comme à n’importe quel autre édifice public ? Cette image d’Hosni Moubarak va t-elle perdurer ou est-ce un simple incident ? Aujourd’hui, notre envoyé spécial François Xavier Ménage décrit un mouvement pacifique et digne. Tant mieux! C’est l’image que nous voulons garder. Nous avons tous envie de croire que ces révolutions pour qu’elles restent uniques parviendront à éviter l’écueil des précédents mouvements de libération nationalistes arabes : l’antisémitisme.

Et ce soir, j’aimerais qu’on retienne plutôt le message de cent personnalités juives, chrétiennes et musulmanes dont Bertrand Delanoë ou Rama Yade aux côtés des maires palestiniens et arabes tout comme au côté de Monseigneur André vingt trois. Tous, se sont retrouvés à Auschwitz pour faire tomber les barrières entre les religions et les cultures devant la Shoah« .

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.