Arrêtez de manipuler nos propos !

L’homosexualité n’est pas l’identité politique homosexuelle

arton1792

Un article intitulé « Plus fort que Frigide Barjot, les indigènes dénoncent l’«impérialisme gay» » paru dans StreetPress, puis repris par le site Rue89 sous le titre « Les Indigènes de la République contre l’« homosexualité imposée » » a mis le feu à la blogosphère.

L’auteur juge « flippante » la thèse, effectivement insensée, selon laquelle l’homosexualité serait une invention de l’Occident et qu’elle n’existerait pas dans les quartiers populaires. Le problème, c’est qu’il l’attribue frauduleusement aux Indigènes de la république, ainsi qu’aux auteurs de l’essai « Les féministes blanches et l’empire », Félix Boggio Ewanjé-Epée et Stella Magliani-Belkacem feignant de confondre « homosexualité » et « identité homosexuelle » alors que nous nous sommes donné la peine de bien distinguer les deux. Les propos incriminés visaient à questionner l’universalité de l’identité politique homosexuelle telle que définie en Occident. Nous dénonçons cette grossière manipulation.

Nous nous attendions à mieux d’une presse dite indépendante qui tronque la réflexion pour disqualifier les mouvements engagés dans des luttes difficiles.

Nous nous étonnons également du phénomène de meute qui touche des milieux réputés critiques des médias qui ont gobé une thèse des plus caricaturales et qui l’ont relayée, avec une jubilation pour le moins suspecte, sans prendre la peine de vérifier la cohérence entre l’article et les propos tenus à ce jours par les responsables de notre organisation. Par ailleurs, il est surprenant d’observer que ceux qui d’ordinaire traitent les propositions du PIR par le mépris s’intéressent soudainement à celui-ci lorsqu’il s’agit de le clouer au pilori.

Le PIR

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actus PIR. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.