Résistance indigène

Les sans-papiers isolés de la Bourse

arton543

Le 2 mai 2008, au cœur de Paris, dans une cour humide et encaissée, est née
une communauté rassemblant plus de dix-sept nationalités aux multiples
langues. Des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants, 1300 personnes
occupent la Bourse du travail par roulement, pour obtenir une carte de sé-
jour et mener une « vie normale ». L’occupation est organisée par la Coordi-
nation 75 des sans-papiers. Au début, beaucoup de curieux, de militants, de
photographes, de journalistes se sont risqués à franchir la porte de la « Mai-
son de tous les travailleurs ». Puis les mois ont passé, la communauté s’est
agrandie, diversifiée, organisée, mais semble être oubliée de tous…

Nous vous proposons un article de Mireille Ginésy-Galano paru dans la revue Plein droit([Plein droit n° 80, mars 2009)].

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.