Rwanda

Le Rwanda accuse la France d’avoir participé à la mise en exécution du génocide

arton194

KIGALI (AFP) – Le Rwanda a accusé mardi la France d’avoir « participé à la mise en exécution » du génocide de 1994, réclamant que 13 hauts responsables politiques et 20 militaires français soient poursuivis, dans un communiqué du ministère de la Justice résumant les conclusions d’une commission d’enquête.

Le ministre de la Justice rwandais, Tharcisse Karugarama, a présenté à la presse mardi les conclusions du rapport de 500 pages de la commission d’enquête rwandaise sur le rôle de la France dans le génocide, qui avait entamé ses travaux en avril 2006.

Selon ce rapport rédigé en français, la France était « au courant des préparatifs » du génocide, a « participé aux principales initiatives » de sa mise en place et à « participer à sa mise en exécution ».

« Des militaires français ont commis eux-mêmes directement des assassinats de Tutsis et de Hutus accusés de cacher des Tutsis (…) Des militaires français ont commis de nombreux viols sur des rescapées tutsies », accuse le communiqué du ministère de la Justice diffusé à la presse.

« Vu la gravité des faits allégués, le gouvernement rwandais a enjoint les instances habilitées à entreprendre les actions requises afin d’amener les responsables politiques et militaires français incriminés à répondre de leurs actes devant la justice », poursuit le communiqué.

Le génocide rwandais a fait, selon les Nations unies, environ 800.000 morts, parmi la minorité tutsie et les Hutus modérés.

(5 août 2008)

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.