Y en a qui vont avoir les cheveux qui se dressent sur la tête...

La lecture du Coran contre le référendum à Mayotte

arton461

Une nouvelle forme de résistance citoyenne : investir les places publiques pour discuter ou lire le saint Coran en signe de contestation contre le référendum sur la départementalisation de Mayotte.

Dès 6 heures du matin sur la place de France, une trentaine de jeunes pour la plupart membres de l’association Wanantsi, assis autour du rond point de la place de France, devenue la place financière des Comores, ont inauguré une nouvelle forme de contestation contre le référendum sur la départementalisation de Mayotte : la lecture du Saint Coran.

Cette forme de mobilisation citoyenne, a commencé après une conférence débat au foyer Bargum de Magudju, animée par le journaliste Kamal Eddine Saindou sur le référendum en question. Des citoyens de tous bords et de tous âges ont assisté à ce premier rendez-vous pour discuter autour de la question de Mayotte.

De là est née la première initiative d’organiser une manifestation après la prière du vendredi, pour investir ensuite les places publiques pour parler du référendum à Mayotte et de ses conséquences. Pêle-mêle, des journalistes, des élèves, des syndicalistes, des professeurs de l’université ont cautionné cette démarche.

La lecture du saint Coran est une autre forme de résistance contre l’occupation illégale de Mayotte par la France et une forme de sensibilisation de l’opinion publique sur la question de l’Unité et de l’intégrité du territoire.

L’initiateur, Kamal Saindou encourage les jeunes à imaginer eux-mêmes d’autres formes de résistance et de riposte pour faire entendre leur voix et sensibiliser eux aussi les jeunes autour de la question. La mobilisation des forces politiques sur la question s’est émoussée à l’avantage du débat sur la révision de la constitution. Mais cette forme de résistance citoyenne peut s’avérer plus efficace si chaque citoyen qui s’oppose au référendum sur la départementalisation de Mayotte, se pose la question de savoir “comment agir ?”.

13 mars 2009

Source : http://www.alwatwan.net/index.php?home=actu.php&actu_id=922

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.