Islamophobie

La FAL se déchire autour du voile islamique

arton224

On pensait la question tranchée depuis une loi (assez peu appliquée d’ailleurs) interdisant les signes ostensibles d’appartenance religieuse à l’école et dans les services publics… Mais revoilà le foulard islamique, au coeur d’une polémique entre la FAL et la LDH.

D’un côté, la fédération des associations laïques (FAL) de Roubaix ; de l’autre, la Ligue des droits de l’homme (LDH) historiquement hébergée à la FAL mais qui vient de déménager vers la Maison des associations… La pomme de discorde ? Le voile islamique, ce qui nous renvoie quelques années en arrière. Lors d’une réunion de conseil d’administration, le 14 octobre, la FAL a décidé d’ajouter à son règlement intérieur un passage stipulant que « toute association affiliée s’engage à respecter les valeurs de laïcité figurant dans les statuts de la FAL et à ne pas recevoir dans ses locaux une personne qui manifesterait ses convictions ou appartenances confessionnelles ou non confessionnelles ».

Cet article vise nommément le « foulard islamique » porté par de nombreuses femmes fréquentant des associations de la FAL, notamment dans les réunions de soutien aux sans papiers. La réaction de la Ligue des droits de l’homme, en pointe dans le domaine du soutien aux sans papiers, ne s’est pas fait attendre : déménagement et cris d’indignation. « Il est affligeant de constater que la FAL, symbole à Roubaix du combat laïque pour un « vivre ensemble », et qui fut en son temps promoteur de l’association Roubaix espérance, où se rencontrent l’ensemble des familles spirituelles et philosophiques, en arrive aujourd’hui à promouvoir des mesures discriminatoires et parfaitement illégales ».
Politique, religion, et l’école ?

Tout cela serait presque simple s’il n’y avait aucune arrière pensée… Depuis plusieurs années, la FAL est devenue le lieu de convergence d’associations très politisées, souvent très à gauche, quand la Maison des associations regroupe, elle des structures plus locales. La FAL fut le coeur du « non » au traité européen, puis celui du combat des sans-papiers. Il semble désormais qu’au sein des associations qui la composent, une majorité se dégage pour estimer qu’il est temps de revenir à une ligne plus laïque et historique quand d’autres souhaitent aller encore plus loin dans l’activisme politique, au risque de marcher main dans la main avec des groupes prônant un prosélitisme religieux.

Sans prendre parti pour l’une ou l’autre frange associative, on peut constater qu’il y a bien longtemps que la FAL de Roubaix ne remplit plus (ou si peu) le rôle de soutien et d’accompagnement des écoles publiques de la ville, d’information et de fédération des parents d’élèves, contrairement à ce qui se passe dans la plupart des communes de l’agglomération.

09.11.2008

Source : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Roubaix/actualite/Secteur_Roubaix/2008/11/09/article_la-fal-se-dechire-autour-du-voile-islami.shtml

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.