HWC : La politique d’expulsion des Palestiniens de Jérusalem-Est doit s’arrêter.

Jerusalemites

Majd Darwish, Saleh Dirbas et Daoud al-Ghoul, tous trois habitants palestiniens de Jérusalem, travailleurs sociaux et défenseurs des droits de l’Homme, ont reçu le 3 décembre 2014 un ordre d’expulsion de Jérusalem (est et ouest) par les autorités israéliennes, sans qu’aucun motif ne leur soit communiqué. La durée de leur «bannissement» portée à 5 mois les empêchera de côtoyer normalement leur famille et leur réseau social, leur fait prendre le risque de perdre leur emploi. Dans le cas d’un non-respect de cette décision, ils risquent la prison.

L’association Health Work Committees (HWC) tient à dénoncer la politique israélienne de long terme qui vise à expluser de plus en plus de Palestiniens de Jérusalem. « Une telle stratégie est révélatrice de la politique de nettoyage ethnique organisée petit à petit contre les citoyens résidants de Jérusalem. De plus en plus de règlementations, de lois restrictives à l’égard de cette population qui n’a déjà que peu de droits se font en violation de la 4ème convention de Genève » a déclaré Yousef HABACHE, représentant européen de l’association HWC dont Daoud al-Ghoul est le coordinateur pour les jeunes de Jérusalem.

L’association HWC considère que cette attitude extrémiste de la part des autorités israéliennes vise à réduire le nombre de palestiniens et de revendications des citoyens de Jérusalem-Est dans le cas de négociations futures sur le statut de Jérusalem. De la même façon, la colonisation de Jérusalem-Est délibérément renforcée par le Gouvernement israélien contribue à isoler les zones palestiniennes.

Il est absolument inacceptable qu’Israël déporte arbitrairement et a fortiori illégalement des citoyens de Jérusalem. Comme les révocations de cartes de résidence, l’emprisonnement arbitraire, les destructions de maisons palestiniennes, le Mur qui accapare des terres de Jérusalem-Est et empêche les déplacements, cette mesure s’inscrit dans une politique de répression exercée par Israël contre les Palestiniens.

Quelques jours après leur expulsion de Jérusalem, l’un d’entre ces 3 défenseurs des droits de l’Homme, Daoud al-Ghoul, vient d’apprendre qu’il est désormais banni de toute la Cisjordanie, ce qui est une nouvelle atteinte aux droits de l’Homme. Il a décidé de revenir à Jérusalem en signe de protestation politique.

L’association HWC a décidé de lancer une campagne contre la politique d’expulsion des Palestiniens de Jérusalem-Est et appelle l’ensemble des organisations européennes et internationales ainsi que l’Union Européenne et ses pays membres à intervenir en faveur de ces 3 Palestiniens de Jérusalem pour que leur ordre d’expulsion et l’ensemble des mesures de rétorsion envisagées à leur égard soit levés par les autorités israéliennes. L’association HWC demande également à l’Union Européenne l’arrêt de l’accord d’association et de libre échange Europe-Israël.

Yousef HABACHE

Représentant de HWC en Europe

arton58

Ce contenu a été publié dans Actualités, Archives. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.