Essais nucléaires français en Algérie

« Gerboise bleue », un film de Djamel Ouahab

arton403

« Gerboise Bleue » raconte l’histoire des vétérans français et des Touaregs algériens victimes des premiers essais atomiques français dans le Sahara de 1960 à 1966. Pour la première fois, les derniers survivants témoignent de leurs combats pour la reconnaissance de leurs maladies, et révèlent dans quelles conditions les tirs se sont véritablement déroulés.

Gerboise bleue, premier essai atomique français effectué le 13 février 1960 dans le Sahara à Reggane en Algérie, est le point de départ de la puissance nucléaire de la France. Il s’agit de tirs aériens radioactifs puissants effectués dans des zones appartenant à l’armée française, l’Algérie étant à l’époque un territoire français. Suivront des essais souterrains, et ce même après l’indépendance de l’Algérie.

De 1960 à 1978, 30 000 personnes auraient été exposées dans le Sahara. L’armée française a reconnu officiellement neuf irradiations. Aucune plainte contre l’armée ou le Commissariat à l’Energie Atomique n’a abouti. Trois demandes de commission d’enquête ont été rejetées par la commission de la défense nationale.

Partant à la rencontre des protagonistes de cet épisode de l’histoire coloniale, classé encore « Secret défense », le réalisateur franco-algérien interroge la mémoire de ceux qui ont vécu ces essais en atmosphère (d’une puissance quatre fois supérieure à Hiroshima) et qui, depuis, en subissent les conséquences dans leur chair. Vétérans français et Touaregs nous racontent comment les tirs se sont réellement déroulés, dans le mépris total des normes les plus élémentaires de sécurité. Et comment la République française, n’ayant reconnu officiellement que 9 cas d’irradiation, a, jusqu’en 2008, refusé toute responsabilité dans les différentes maladies développées depuis lors, aussi bien par les anciens appelés de retour chez eux que par les populations locales demeurées sur place.

Suite à la mobilisation de l’AVEN (Association des Vétérans des Essais nucléaires crée en 2001), un projet de loi concernant l’indemnisation des victimes sera enfin discuté au Parlement dans les prochaines semaines. Cependant, ce projet restant très en retrait de ses revendications initiales, l’AVEN, qui s’associe à la sortie du film, a décidé d’amplifier son action afin d’obtenir une véritable loi de reconnaissance.

Calendrier de la programmation (partiel)

Paris (Espace St Michel) : à partir du 11 février.

Bobigny (Magic Cinéma) : du 11 au 17 février.

Brest (Le Studio) : du 11 au 17 février.

Lyon (CNP Terreaux) : du 11 février au 3 mars.

Marseille (Les Variétés) : du 11 au 24 février.
etc…

La programmation de Gerboise Bleue pour la semaine cinématographique en cours : http://www.allocine.fr/seance/filmc….

Pour organiser des projections-débats, contacter le 01 42 55 07 84 ou le 01 42 87 33 96, ou Philippe Hagué.

Source : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3098

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.