Honteux

Georges Ibrahim Abdallah : Obama a grondé, Hollande a tressauté, Taubira a obtempéré !

arton1701

Pour la 8ème fois consécutive, le gouvernement français au sein de la commission dépendant du ministère de la justice chargée de donner son avis sur la libération de Georges Ibrahim Abdallah – en fonction de son degré de dangerosité – vient de donner un avis défavorable. Georges attend maintenant la décision définitive de la justice qui parait-il est libre et indépendante. Bien sûr on y croît ! Il est emprisonné en France, rappelons le, depuis 28 ans pour des faits : l’exécution d’un responsable du Mossad israélien et celle d’un attaché militaire étasuniens à Paris en 1982 dont il a de toute façon effectué la peine. Il est libérable depuis 10 ans mais maintenu en détention sur ordre direct des États-Unis. S’il veut déposer une nouvelle demande, il lui faudra attendre encore 2 ans !

La ministre de la justice, Madame Taubira, est en vacances dans sa chère Guyane mais les instructions de soumission au diktat des États-Unis ont bien été transmises et appliquées à la commission. La soumission aux États-Unis est un art en France. De ce point de vue, Hollande, la gauche, le P.S perpétuent la tradition d’aplaventrisme.

En fait, notre frère Georges reste en prison parce que notre mobilisation n’est pas assez forte ! Seule notre mobilisation accrue pourra le faire sortir !

Un mouvement pro-palestinien qui néglige l’un de ces plus éminents militants n’a que peu d’avenir,
Un mouvement pro-palestinien qui oublie le plus ancien prisonnier de sa cause n’a pas d’honneur
Un mouvement pro-palestinien qui oublie Georges Abdallah, commet une forfaiture.

Youssef Boussoumah, membre du PIR

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actus PIR, Youssef Boussoumah. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.