Libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah.

Georges Ibrahim Abdallah. 28 ans de prison, 28 ans de résistance

arton1588

Le sort que la France fait subir au militant anti impérialiste Georges Ibrahim Abdallah constitue sans doute l’un des plus grands scandales politico-judiciaires des trente dernières années. Non seulement sa condamnation à la détention à perpétuité en 1984 par une juridiction d’exception et ce au mépris des engagements pris par l’Etat français, était déjà en soi une forfaiture mais la volonté affichée à plusieurs reprises de lui faire passer le restant de ses jours en prison en s’opposant systématiquement aux propositions de libération émises par des magistrats responsables de l’application des peines, relève d’un esprit de vengeance particulièrement abject. Alors qu’il est libérable depuis 1999, l’acharnement des autorités françaises contre notre frère de lutte, illustre la volonté de lui faire payer sa fidélité à la cause arabe, palestinienne et libanaise en particulier, mais souligne également la soumission de ce pays aux intérêts de Washington.

En effet, soit ce prisonnier est considéré par l’Etat français comme un justiciable banal, aussi, ayant déjà subi sa peine et répondant aux critères de libération conditionnelle habituellement exigés, il devrait être remis en liberté sans plus tarder, soit la France reconnaît implicitement qu’il s’agit là d’un prisonnier d’exception, dans une guerre non déclarée que les Etats unis et Israël mènent contre les peuples arabes et à laquelle la France collabore allègrement.

Le PIR, solidaire des luttes contre l’impérialisme et le sionisme se joint à l’exigence de libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah et soutient les initiatives politiques prises en ce sens.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.