Jeudi 8 mai, 14h30 à l'Iremmo, 5 rue Basse des Carmes - Paris - Métro Maubert Mutualité

Formations politiques BAN & PIR : Politiser l’histoire

PIR BAN

La BAN et le PIR mettent en place un programme de formation ouvert à tous, et dont on espère qu’il participera à l’élaboration d’une pensée critique décoloniale qui puisera son inspiration dans les luttes anticoloniales, antiracistes et dans l’expérience des résistances populaires. Nous souhaitons surtout qu’elle sera au service des luttes des immigrations et des quartiers.
Les formations auront lieu à l’Iremmo (salle louée par les deux organisateurs) – 5 Rue Basse des Carmes – 75005 Paris, métro Maubert Mutualité, 14h30

Le 7 mai 2014, nous fêterons les 60 ans de la victoire de Diên Biên Phu qui fut aussi une défaite cinglante pour le colonialisme français. Une partie des citoyens français partagent la blessure de cette défaite, une partie s’en félicite et en tire fierté.  Parallèlement, si le 8 mai est un jour de fête pour la France et une majorité de Français, c’est un jour de deuil pour les descendants d’immigrés post-coloniaux français ou pas. Enfin, le 10 mai est le jour officiel que la France a choisi pour commémorer la fin de l’esclavage, une date contestée par une partie des descendants de déportés africains.

Que faire de cette histoire et des conflits de mémoires qu’elle engendre ? Que faire de l’instrumentalisation d’une histoire qui sert les intérêts patriotiques d’une nation impérialiste en déclin et nostalgique de sa gloire coloniale ?

Que faire lorsque le refus de la reconnaissance officielle des crimes coloniaux est justifié par le refus de la concurrence victimaire avec les descendants de Juifs déportés et génocidés par les nazis alors que restaurer la complexité de l’histoire française, la réinsérer dans l’histoire du monde, redonner leurs places aux histoires multiples de tous ceux qui aujourd’hui vivent ici ou, en d’autres termes, dénationaliser et décoloniser l’histoire de France , apparaît pour nous comme l’une des conditions d’une société réellement égalitaire, débarrassée des crispations identitaires ?

Que faire lorsque la traite transatlantique est euphémisée au prétexte que l’esclavage a toujours existé ?

C’est à toutes ces questions que le PIR et la BAN proposeront des pistes de réflexion le jeudi  8 mai à l’Iremmo avec la participation de :

 

Norman AJARI, doctorant contractuel à l’Université de Toulouse II – le Mirail, thèmes de recherche : études sur la race, études postcoloniales, philosophies contemporaines africaine et française…

– Popo KLAH, membre de la Ligue Panafricaine (LP-UMOJ) et auteur du livre : « Histoire des « Traites Négrières » Critique afrocentrée d’une négrophobie académique. », éditions Anibwe, 2010.

Youssef BOUSSOUMAH, membre du PIR.

 

Séance du jeudi 8 mai, 14h30 à l’Iremmo, 5  rue Basse des Carmes – Paris – Métro Maubert Mutualité

PAF.  2 €

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actus PIR, Archives. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.