Les Indigènes de la République ont des yeux partout...

Finkielkraut pris la main dans le sac

arton854

Agence Indigène de Presse (AIP), 21 janvier 2010, 13h.

Selon un témoin digne de foi, le philosophe sioniste, Alain Finkielkraut, a commis ce matin une grave « incivilité », de celles qu’il aime à dénoncer chez les nègres et les bougnoules de banlieue. Il a en effet été surpris dans une rame du RER en train de se faire sévèrement sermonner par des contrôleurs qui lui reprochaient de frauder.

Désemparé d’être pris en flagrant délit, passablement vexé également de n’être pas reconnu, l’intellectuel-star des plateaux télé, n’a rien trouvé de mieux à faire que d’exhiber un ticket de métro en prétextant qu’il lui avait été impossible de le composter. Ce à quoi les contrôleurs, qu’on n’accusera pas d’antisémitisme, se sont empressés de rétorquer qu’un tel titre de transport, valable pour Paris intra-muros ne pouvait évidemment pas être validé dans une gare du RER située au-delà ! S’étant bien fait tirer les oreilles, Finkielkraut n’a donc pas pu échapper à une amende bien méritée. Reste une question : a-t-il pris les contrôleurs pour des cruches en leur présentant un billet non valable ou vivait-il pour la première fois l’aventure exotique d’un voyage en RER ? Quoi qu’il en soit, en attendant d’avoir la réponse à cette question, on l’appellera Finkielfraude, car, s’il n’est sûrement pas un as de la resquille, il est avéré qu’il excelle à passer en fraude les idées les plus pourries. (API)

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.