Hilarant

Election d’Obama : la France choquée

arton209

La France a réservé un accueil glacial à l’élection de Barack Obama. Outre les remerciements d’usage, le président de la République Nicolas Sarkozy s’est inquiété de la régression historique survenue aux Etats-Unis : « Barack Obama n’est pas assez entré dans l’histoire. L’homme noir, qui depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont l’idéal de vie est d’être en harmonie avec la nature, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles. Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n’y a de place ni pour l’aventure humaine, ni pour l’idée de progrès.(…) Jamais Obama ne s’élance vers l’avenir. Jamais il ne lui vient à l’idée de sortir de la répétition pour s’inventer un destin. »

Selon le chef de l’Etat, le nouveau président américain n’a pas la stature de son prédecesseur. Et en privé, il s’interroge sur les mécanismes populistes qui ont pu aboutir à l’élection de ce « géant noir qui fait peur à tout le monde« .

L’ancien président Jacques Chirac a tenu lui aussi à fournir son analyse de la situation. Tout en regrettant la défaite de McCain, l’ancien président s’est interrogé sur les conditions de travail des collaborateurs d’Obama. « Son installation à la maison blanche avec toute sa famille risque de dégrader l’ambiance. Si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur, les collaborateurs, ils deviennent fous! »

Les réactions politiques se sont succédées tout au long de la journée. C’est tout d’abord l’UMP Sylvie Noachovitch qui déclarait que son « mari pouvait dormir tranquille. L’idée de coucher avec Obama me répugne ». De son côté, le sénateur UMP Hugues Portelli (qui n’est pas raciste car son beau-frère est antillais) s’inquiète de la confusion qui risque de s’installer, rappelant que lors de la visite du candidat Obama en France, le croisant à la cafétéria du sénat, il avait asséné à l’Afro-américain : « Vous pouvez nettoyer, parce que c’est sale ! On ne peut pas se servir, ici, c’est vraiment dégoûtant. Vous comprenez ce que je veux dire ou pas ? (…) Nettoyer, vous comprenez, ou pas ?« .

Du côté des intellectuels français, c’est l’indignation qui prime. Alain Finkielkraut se dit malade devant cette présidence « black-black-black, qui est la risée du monde » et s’indigne d’une élection qui s’apparente pour lui à un « pogrom anti-républicain » avec des relents « antisémites« .

Hélène Carrère d’Encausse pour sa part, s’est déclarée outrée par la polygamie du nouveau président américain : « Ils viennent directement de leurs villages africains.(…) Baucoup de ces Africains, je vous le dis, sont polygames. Dans un appartement, il y a trois ou quatre femmes et 25 enfants. Ils sont tellement bondés que ce ne sont plus des appartements, mais Dieu sait quoi !  »

Alors une telle catastrophe est-elle possible en France? Notre pays connaît fort heureusement une histoire et une identité plus fortes que celles de la jeune Amérique. Mais il convient d’être vigilant. Et de ce point de vue, Nicolas Sarkozy est le digne héritier du Général de Gaulle qui s’exclamait dans les années 60 : « On ne voit plus qu’eux, il y a des nègres à l’Elysée tous les jours, je suis entouré de nègres ici, foutez-moi la paix avec vos nègres ; je ne veux plus en voir d’ici deux mois, vous entendez ? Ce n’est pas seulement en raison du temps que cela me prend, bien que ce soit déjà fort ennuyeux, mais cela fait très mauvais effet à l’extérieur : on ne voit que des nègres, tous les jours, à l’Elysée. »

Source : http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/2008/11/election-dobama-la-france-choque.html

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.