Schizophrénie

Durban II : Légitime indignation de l’occident

arton535

Lors que le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a pris la parole à la conférence de l’ONU sur le racisme, dite « Durban II », qui se déroule en ce moment à Genève et qu’il s’est mis à qualifier l’état démocratique d’Israël de « raciste », les délégués des pays européens se sont levés comme un seul homme et ont quitté la salle en guise de protestation contre ces propos inqualifiables.

D’ailleurs, les pays nord-américains (Etats-Unis et Canada) ainsi que l’Australie avaient décidé de boycotter cette conférence où ils n’ignoraient pas que les fascistes de Téhéran s’en donneraient à cœur joie et les faits leur ont donné entièrement raison.

Comment après des siècles et des siècles de crimes contre l’humanité les Iraniens ne parviennent-ils toujours pas à comprendre qu’il leur faut non seulement faire profil bas mais aussi amende honorable ?

Car nul n’a oublié que Mohammed-Christophe Colomb et ses caravelles bourrés de guerriers sanguinaires ont fait voile à travers l’Atlantique, atteint le continent américain et commencé à y massacrer les autochtones. Massacre parachevé, comme chacun sait par Youssouf-Pizarro et Rachid-Cortès.

Résultat : 60 millions d’Amérindiens exterminés.

Car nul n’a oublié non plus les méfaits des capitaines des navires négriers iraniens qui ravagèrent la côte Ouest de l’Afrique, détruisirent royaumes et villages, y capturant des hommes et des femmes qu’ils transportaient aux Amériques où là, d’autres Iraniens scélérats, Mohammed-Béké et Youssouf-Red-neck, entre autres, réduisirent ces personnes à l’état d’esclaves.

Résultat : 120 millions de Nègres arrachés à l’Afrique et asservis pendant des siècles.

Car nul n’a oublié encore les exactions de Youssouf-Galliéni et de Mohammed-Livingstone qui occupèrent l’Afrique et se la partagèrent, mettant sa population en coupe réglée et en exploitant les richesses sans vergogne.

Résultat : 300 millions d’Africains réduits à l’état de serfs.

Et comment oublier les chambres à gaz et les camps de concentration construits par Mohammed-Hitler et Rachid-Goebbels où périrent 6 millions de Fils et de Filles de Sion. Sans compter les petits massacres ou exactions périphériques (si l’on peut dire) comme celui des Aborigènes en Australie ou l’apartheid en Afrique du Sud.

Quand on fait donc le bilan de l’ignominie iranienne depuis 5 siècles : génocide des Amérindiens, esclavage des Nègres, extermination des Aborigènes, destruction des Fils de Sion, apartheid etc…, on ne peut en effet qu’être indigné que le président actuel de ce pays ose faire la leçon au monde entier et à Israël en particulier, état certes récent mais construit sur une terre quasiment vide appelée Palestine, terre où il n’y avait que 2 Bédouins et 3 dromadaires en 1948.

Le monde occidental, gardien de la démocratie et des droits de l’homme, terre de tolérance et de générosité depuis toujours, a donc eu raison de ne pas écouter le discours de ce Mahmoud Ahmadinedjad, digne descendant de ses ancêtres Mohammed-Christophe Colomb, Youssouf-Pizarro, Rachid-Cortès, Youssouf-Galliéni, Mohamed Livingstone, Mohammed-Hitler et Rachid-Goebbels.

Sans oublier Mouloud-Pik Botha bien sûr…

Raphaël Confiant

SOURCE : Montray Kreyol

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.