Communiqué

Dénoncer l’instrumentalisation et la confessionnalisation de la question palestinienne par les pouvoirs publics

arton432

Le Collectif Resistance Palestine tient à dénoncer publiquement l’instrumentalisation et la confessionnalisation de la question palestinienne par les pouvoirs publics, les représentants des cultes et certaines organisations ou personnalités en mal de reconnaissance.

Durant l’agression de Gaza début Janvier 2009 par les forces d’occupation sioniste, plusieurs ministres de la République Française « Laïque et Démocratique ! » se sont réunis avec les autorités religieuses musulmanes pour appeler au calme*. En réalité ce genre de rencontres ne sert qu’à stigmatiser les citoyens français de confession musulmane et à renforcer les préjugés à leur encontre, tout en érigeant les représentants du culte en représentants politiques de cette catégorie de la population.

Nous avons déjà assisté à ce genre d’amalgames dangereux et inacceptables lors des révoltes des quartiers populaires en Novembre 2005 lorsqu’on nous a sorti une Fatwa, ou lors de la prise d’otages français en Irak en 2004 lorsque la République a fait appel aux religieux devenus diplomates occasionnels, ou bien tout simplement lorsque des élus font appel aux religieux pour traiter des questions sociales et d’ordre public.

Ce que nous dénonçons avec toute notre énergie c’est bien la confessionnalisation du problème palestinien, car ceux qui participent ou cautionnent ces pratiques ne font que desservir la cause palestinienne et renforcent de fait le projet sioniste. En effet le projet sioniste consiste à judaïser la Palestine et Jérusalem en créant au détriment du peuple palestinien qu’il chasse de sa terre, un état juif ethniquement purifié, et pour ce faire il s’appuie sur des références religieuses et une idéologie qui consiste à nous faire croire qu’il s’agit d’un conflit entre juifs et musulmans ou entre juifs et arabes. En face ou en complément de cette grille de lecture et de cet objectif sionistes, nous assistons à la volonté de la France de réduire le problème palestinien et les mobilisations gigantesques qui ont entraîné près de 500 000 milles personnes dans les rues du pays à un dialogue inter-religieux, alors qu’il s’agit d’un problème d’occupation coloniale de la Palestine historique qu’il s’agit de libérer, et donc d’un problème éminemment politique.

Cette volonté de l’état français et de « ses religieux zêlés » trouve malheureusement écho dans certaines régions comme la nôtre dans laquelle le Préfet organise des rencontres avec les représentants du culte pour parler des fortes mobilisations et manifestations des 3 et 10 Janvier 2009 à Lyon, au détriment des organisateurs connus par l’ensemble des services .

Cette politique d’asservissement et d’instrumentalisation du culte et de ses représentants n’est pas sans rappeler le passé colonial de la France que nous ne manquerons pas de dénoncer et de combattre pour faire respecter la Laïcité et la séparation des pouvoirs fondements indéfectibles de notre République.

Fait à Lyon le 22 Février 2009

COLLECTIF RESISTANCE PALESTINE

Pour tout contact : 06 18 79 76 61

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.