Scandaleux

Communiqué du PIR sur le procès des 5 de Villiers le Bel

arton1027

15, 12, 9, 3 et 3 ans

Des peines lourdes

Des témoignages sous X

Une absence visible de preuves matérielles

Un procès sous influence

Un verdict annoncé

Abderhamane, Adama, Ibrahima, Maka, Samuel victimes expiatoires de l’ordre républicain.

Le P.I.R. est indigné tant par de telles méthodes que par le verdict.

A l’iniquité de ce procès répond notre solidarité avec les 5 de Villiers le Bel et avec leur famille.

Ce procès est un message.

Un message adressé aux Indigènes.

Toute tentative de révolte, de résistance aux injustices du quotidien sera réprimée, décapitée sans merci.

Les déploiements policiers massifs sont chargés de mettre en œuvre cette répression. Les déploiements judiciaires massifs sont chargés de la parachever.

Ce procès est un message.

Un message adressé aux électeurs.

Les quartiers seront karcherisés, les basanés seront pacifiés, les immigrés ne seront plus subis.

Ce procès annonce la justice à venir avec des délations rémunérées qui se substituent aux enquêtes et des témoignages sous X élevés au rang de preuves matérielles.

Il ne s’agit pas d’un procès anodin mais de la banalisation d’une justice à la carte garante de l’ordre républicain, c’est-à-dire du maintien des privilèges, des injustices, des discriminations, des racismes du quotidien.

Accepter aujourd’hui une justice à la carte pour un indigène, c’est l’accepter demain pour toute forme de contestation.

Nous n’acceptons pas cette injustice aujourd’hui.

Nous ne l’accepterons pas plus demain.

Le P.I.R.

Saint-Denis, le 4 juillet 2010

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.