Néo-colonialisme

Changement de personnel français en Côte d’Ivoire.

arton1310

Après 4 mois de crise 12 jours de combat et 51 années de France Afrique, Allassane Ouattara ex Premier ministre de Félix Houphouët-Boigny, ancien directeur adjoint du FMI et candidat déclaré de la France vient d’être intronisé comme nouveau président à Abidjan. L’ancien président Laurent Gbagbo avait lui même été mis en place par l’ancienne puissance coloniale en 2000 avant de se faire arrêter hier matin après une simple opération de police, menée depuis Paris par l’ONUCI et la Force Licorne.

Ce nouvel épisode de la Françafrique montre de façon claire que la France continue à présider aux destinées de son ancien empire, à faire et défaire les présidents au gré de ses intérêts. Nul doute que ce énième acte post colonial s’il permet à la France de renouveler sa prise de participation sur son ex colonie mais toujours protectorat de langue et de monnaie française, hypothèque gravement les conditions de la réconciliation entre Ivoiriens qu’elle prétendait promouvoir. Pour les 600 sociétés françaises présentes en Côte-d’Ivoire, pour les groupes Total, Bolloré, SPIE, Société Générale, BNP etc. pour les entreprises françaises d’import-export du café et du cacao, il fallait vraiment que Ouattara gagne la guerre contre Laurent Gbagbo.

Le PIR
A Saint-Denis le 12 Avril 2011

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.