Checkpoint

Bienvenue en Palestine, pacifistes refoulés ou malmenés à l’aéroport, la honte !

arton1383

Dans le train qui nous ramène dans notre ville, le petit garçon d’une amie participante lui explique au téléphone l’accueil, vu à la télévision, qui nous était réservé à l’arrivée.

Nous n’aurions pas dû en être là mais à 4 000 km d’ici, en Palestine pour retrouver nos amis : l’humanité qui nous attendait par centaines, avec des fleurs.

Nous sommes de retour de Zürich avec l’ensemble des amis participants à la mission. Nous avions été informés la veille par la compagnie aérienne de la possibilité de ne pas pouvoir embarquer et avons choisi d’aller le plus loin possible. Swissair a suivi les consignes du ministère israélien de l’intérieur, nous avons été interdits de vol sans explications !

Considérons qu’on ne peut pas voyager vers la seule démocratie du Moyen-Orient, au pays représentant l’incarnation de la perfection lorsqu’on est citoyen européen avec un passeport en règle et muni d’un titre de transport valable! Par cet événement, il y a deux choses fondamentales à saisir, que le blocus ne concerne non pas Gaza seulement mais toute la Palestine d’abord et que l’état voyou nous dépouille de nos droits et de nos libertés en nous assaillant aux seuils de nos portes !

Pensée pour nos frères et sœurs de lutte blessés et solidarité avec ceux arrêtés par les forces de l’ordre parce qu’avoir été déterminés à partir.

Pensée encore pour ceux passés entre les mailles du filet qui paient au prix de brutalités en détention ou interrogatoire pour le passage à la frontière israélienne.

Pensée enfin pour nos hôtes, que nous mourrons d’envie d’aller retrouver sur place !

Nous ne courberons pas l’échine, considérons recevoir de nouveaux éléments venus nourrir la lutte pour l’amplifier au contraire !

Participante à la mission,
Adhérente au PIR

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.