Hilarant

Barack Obama est-il un Arabe ?

arton131

Scène absolument hilarante l’autre vendredi, au cours d’un meeting électoral du candidat John McCain, à Minneapolis. Scène qui a fait le tour des télévisions et qui est visible sur le web, notamment « Dailymotion ». Une vieille dame toute courbée, vêtue d’un pull rouge vif, pendant la séance des questions, demande d’une voix tremblante, parlant du candidat adverse Back Obama : « Is he an Arab ? » (Est-il un Arabe ?)

Et McCain de se précipiter pour lui arracher littéralement le micro des mains et de dire :

« Non, madame ! C’est un bon père de famille avec lequel il m’arrive d’avoir parfois des désaccords. »

Fin de la scène…

Il faut dire qu’à court de munitions contre Obama, divers éditorialistes parmi lesquels Kenneth E. Lamb et Daniel Cohen du « Chicago Tribune » croient avoir dégainé une arme de destruction massive contre le candidat démocrate : il aurait menti sur ses origines dans son autobiographie et ne devrait plus être classé comme « African-American » mais comme « Arab-American ». Et cela, ajoutent nos éditorialistes parce que son père était classé comme « Arabe » au Kenya et qu’il descend de tribus esclavagistes arabes !!!

Rappelons qu’avant cette escalade, la presse d’extrême-droite avait lourdement insisté sur « Obama, le musulman » en invoquant en boucle son père musulman, son deuxième prénom « Hussein » et le fait qu’enfant il avait fréquenté une madrasa (école coranique) alors qu’il vivait avec sa mère en Indonésie. Apparemment, cette accusation, infondée puisqu’Obama est chrétien, n’avait pas porté ses fruits, il convenait donc de trouver autre chose. Quelque chose de plus saignant, si l’on peut dire. Et voici comment, on en arrive à « Obama, l’Arabe » !

Qu’un criminel de guerre comme McCain, aviateur de combat qui a largué des tonnes de napalm sur les populations vietnamiennes dans les années 70 et dont l’appareil a fini par être abattu, puisse froidement insinuer, dans sa réponse, à la vieille dame de Minneapolis, qu’un Arabe ne saurait être un bon père de famille, en fait même pas un père du tout, voire un homme, est une belle claque dans la gueule de tous ces régimes arabes corrompus (Jordanie, Égypte, Arabie Saoudite etc.) qui lèchent à longueur de journée les bottes des impérialistes yankees.

Cet incident permet aussi de comprendre que pour les États-Unis, le seul ennemi sérieux est le monde arabo-musulman. Le seul qui le fasse trembler. Qui menace son omnipotence. Ni l’Inde ni la Chine ni le Brésil ni l’Afrique du Sud, les dites « puissances émergentes », ne sont considérées comme des ennemis par les États-Unis. Bien au contraire ! Et Obama aurait été d’origine chinoise, indienne, latino ou africain de naissance qu’il n’aurait pas déclenché un tel torrent de haine. On comprend aussi pourquoi 80% des troupes étasuniennes stationnées ou en opération à l’étranger le sont dans des pays arabo-musulmans : Irak, Koweit, Arabie Séoudite, Afghanistan etc.

En fait, en plus d’être un criminel de guerre et un raciste, John McCain est un malotru. En effet, s’il avait eu un minimum de correction, il aurait répondu à la dame du meeting :

« Non, Obama n’est pas un Arabe. C’est un Afro-Saxon et entre lui et moi, l’Anglo-Saxon, il y a juste une légère différence de bronzage et de frisure de cheveux. »

13 octobre 2008 par la rédaction de http://www.montraykreyol.org/spip.php?article1579

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.