Liste

Appel pour Slimane Tir à Roubaix/Wattrelos, mis sur la liste noire de Marine Le Pen

arton1678

Le duel électoral de dimanche prochain (17 juin) qui à Roubaix/Wattrelos, opposera deux candidats de gauche, Slimane Tir candidat de la Gauche rassemblée (EELV/PS/MRG/PRG) et Dominique Baert, dissident du parti socialiste parti dans une aventure personnelle, n’est pas banal. Pas question ici d’intervenir dans le débat consistant à savoir qui des deux doit ou non se désister.

Ce qui nous interpelle concerne le FN qui entend peser dans le scrutin. En effet Marine le Pen, sur les ondes de France Inter a appelé expressément ses électeurs à faire battre Slimane Tir. Pourquoi ? C’est Bruno Bilde, chef de cabinet de Marine Le Pen, qui l’explique : « Parce que Slimane Tir est communautariste. Il a eu, à plusieurs reprises, des positions communautaristes Même des socialistes l’ont dit. »

En fait ce que le FN reproche à Slimane Tir, nous le savons bien. C’est de ne pas être, comme certains autres, un béni oui-oui. Si de tous les candidats « issus de », la digne fille de son père n’a jugé bon de ne cibler que celui ci, ce n’est pas un hasard, c’est parce qu’il lui est insupportable qu’un fils d’ouvrier maghrébin, connu pour sa compétence et sa grande probité puisse faire son entrée dans l’hémicycle de la République. Cela porte un nom, c’est du racisme.

C’est le passé de militant digne et impeccable de cet enfant de l’immigration maghrébine et ouvrière, de la Marche pour l’égalité de 1983 aux combats actuel contre l’islamophobie qui lui vaut l’honneur d’être tant honni par le parti lepéniste ainsi que son attachement aux quartiers populaires dont il est issu et à leurs préoccupations, la lutte contre les discriminations sociales, contre le racisme, pour la justice en Palestine, également. Tout cela est insupportable pour le Parti d’extrême droite. Normal.

Sauf qu’il est des silences éloquents ! Ainsi, feignant subitement de ne plus rien entendre quand Marine, telle Roland à Roncevaux, bat le rappel de ses troupes et hurle « sus aux sarrasins ! », Baert et ses soutiens, abandonnant les principes dont ils se réclament, refusent de condamner ces propos nauséabonds et de se solidariser avec Slimane Tir.

Sauf que, au contraire, loin de condamner l’oukase de la fille de son père, le candidat dissident Baert tout comme certains des barons locaux de la gauche de Wattrelos, d’ordinaire plus réactif aux sorties du FN, donnent l’étrange sentiment de parfaitement s’accommoder de cette charge raciste du FN.
C’est cela qui pour nous est insupportable.

Nous dénonçons le silence complice de ceux qui entendent profiter du FN pour se hisser. Nous dénonçons ceux qui entendent barrer la route de l’Assemblée nationale à la victoire historique du mieux placé des candidats issus des quartiers populaires. Et ce par une sainte alliance aux relents pestilentiels, une faute impardonnable.

premiers signataires : Mouloud Aounit, Eliane et Ralph Benarrosh, Sonia-Dayan-Herzbrun, Nacera Guénif, Houria Bouteldja, Youssef Boussoumah, Thomas Sommer-Houdeville, Leïla Habchi, Noria Saidi, Françoise Savarin-Nordmann, Georges Morin, François Pradal, Gustave Massiah, Marguerite Rollinde, Sofiane Meziani, Oussama Mouftah, Mohsen Ben Saïd, Salah Amokrane, Marina Da Silva, Christine Delphy, Catherine Samary, Maria Lherm, Renée Prangé, Félix Boggio, Brahim Senouci, Stéphane Lavignotte, Benoit Prin, Najat Elouch, Yohanes Moitel, Varikas Eleni, Joel Roman, Karim Ahmad, Azouz Mezedri, Christelle Laguel, Karine Workhove, Kahina Ben Hadad, Mohamed Obidellah, Naji Hammani, Nora El Idrissi, Saïda Amiche, Madiha Daki,Pierre-Yves Lambert et des militants associatifs du Nord, Zebda,…

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.