Signer la pétition de soutien à Adlène Hicheur

Adlène Hicheur : musulman donc coupable

arton1619

Pour signer la pétition , cliquez ICI

Adlène Hicheur est un jeune physicien d’origine algérienne, musulman. Il est depuis plus de deux ans en détention provisoire à Fresnes, pour avoir surfé sur des sites « islamistes ». Imaginons un instant, que des lecteurs du site fdesouche soient mis en détention provisoire car soupçonnés d’être des « Anders » potentiels …

Deux semaines après son arrestation, une source bien informée (que personne ne cherche à identifier) avait permis au Figaro d’écrire un article qui montre à quel point la présemption d’innocence ne s’applique pas quand on a le tort d’être musulman. Ainsi, le Figaro, le 23 novembre 2009, titrait « les projets fous de l’islamiste du Cern ».

Le préjugé coupable Adlène Hicheur est présenté comme un terroriste présumé, aussi bien par le patron de la DCRI que par M. Péchenard qui déclare fièrement dans le reportage ci-dessous qu’Adlène Hicheur est coupable (avant même d’être jugé).

On notera aussi que certains magistrats jugent qu’Adlène Hicheur est « intelligent donc dangereux ».

La traduction de l’article de la revue Nature : « Un physicien enfermé dans une prison française sans jugement »

Deux ans après son arrestation sur des allégations de terrorisme, un chercheur est toujours en attente de procès.

Les services de renseignement français disent qu’Adlène Hicheur est un dangereux terroriste qui a été pris en train de préparer des attentats en Europe et au-delà. Les membres de sa famille et ses collègues affirment qu’il est un jeune physicien brillant qui a été retenu en raison de sa formation universitaire. Coupable ou innocent, ce samedi, Hicheur aura passé deux ans en détention sans procès.

Hicheur, 34 ans, a été arrêté le 8 Octobre 2009 dans sa ville natale de Vienne. À l’époque, le Franco-algérien était titulaire d’un postdoc en physique des hautes énergies, obtenu à l’Institut Fédéral Suisse de Technologie à Lausanne et a travaillé sur le détecteur LHCb au CERN, le leader européen de physique des particules en laboratoire, près de Genève en Suisse.

Les autorités françaises affirment que Hicheur a travaillé avec des membres d’Al-Qaïda au Maghreb islamique – l’aile nord-africaine du groupe terroriste. Selon la presse au moment au moment de son arrestation, il aurait comploté des attaques contre les forces françaises et contre une raffinerie de pétrôle appartenant à l’entreprise française Total. Le 12 octobre, une enquête judiciaire indépendante portant sur son cas va se terminer. Les procureurs auront ensuite un mois pour décider de le juger ou de rejeter les accusations.

Depuis son arrestation, Hicheur est resté en «détention provisoire» à la prison de Fresnes près de Paris, avec un accès limité au monde extérieur. Mais, dans les réponses relayées par son frère, Halim, le physicien nie toute implication dans un quelconque complot terroriste. Plutôt, dit-il, il était engagé dans des discussions vigoureuses sur Internet sur les conflits mondiaux en cours, y compris ceux en Irak et en Afghanistan. Les débats en ligne, dans des forums web, couvrent de nombreux sujets, y compris le terrorisme. Mais il dit qu’il n’a jamais planifié des attaques telles que celles rapportées dans la presse.

Le poids de la preuve

Halim Hicheur, postdoc en neurosciences travaillant en France, dit que sa famille pense que les agences de renseignement n’ont pas porté l’affaire devant les tribunaux parce qu’ils manquent de preuves. « Notre sentiment est que les services français, après deux ans, savent qu’ils n’ont rien contre Adlène », dit-il.

Le physicien emprisonné a également le soutien de ses anciens collègues. Jean-Pierre Lees, un physicien du Laboratoire de Physique des Particules d’Annecy-le-Vieux en France, qui a travaillé avec Hicheur lorsque le physicien était un étudiant diplômé, a mené une campagne en faveur de sa liberté. Lees affirme que de nombreux collègues de Hicheur, anciens et actuels les ont rejoint dans l’écriture de lettres à destination de politiciens et du ministère de la Justice. Mais, dit-il, d’autres qui ne connaissaient pas personnellement le physicien sont réticents à s’impliquer. « La plupart des gens pense que lorsque vous êtes arrêté il y a une raison à cela, et que la justice va faire son travail», dit-il. « Mais ce n’est pas si simple, je crois. »

Lees affirme que les forums qu’Adlène Hicheur aurait visité peuvent avoir été fréquenté ou non par des terroristes, mais Hicheur n’a jamais offert d’aide ou d’assistance quelconque à aucune personne avec qui il a engagé une conversation. Les procureurs « savent très bien qu’il n’a rien fait de grave», dit Lees. Il croit que Hicheur a été repéré parce qu’il était un musulman bien éduqué travaillant dans le domaine de la physique nucléaire:

«Cette affaire est utilisée pour démontrer que même les personnes musulmanes les mieux intégrées ne sont jamais véritablement intégrées» dit-il.

Pour signer la pétition , cliquez ICI

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.