ju

Près de 25 000 à marcher en ce 19 mars 2017 de Nation à République ! Nous étions nombreuses et nombreux à marcher contre les violences policières. Cette Marche pour la Justice et la Dignité a été une réussite et un moment important de la construction d’un espace politique autonome de l’immigration et des quartiers.

Nous avons marché derrière le cortège des familles et derrière les collectifs de lutte contre les violences policières. Le cortège de l’antiracisme politique, regroupant le PIR, la Brigade Anti-négrophobie, Français et Musulmans, l’ATF, l’ATMF, UHURU et divers collectifs, a été un véritable succès, dynamique, jeune, et a tenu ferme sur nos exigences : l’anti-impérialisme, la lutte contre la Françafrique et le franc CFA, la dissolution des polices spéciales, des BAC, le désarmement de la police, la solidarité avec la Palestine, et la mémoire des luttes immigrées. Il faut aussi mentionner les franges du mouvement social qui, au prix de nombreuses années de débats souvent vifs et de luttes internes, ont compris la nécessité de l’auto-organisation des mouvements antiracistes et saluer tout particulièrement les cortèges syndicaux autant que la colonne antifasciste.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire
Koumé-2

En ce jour de la Marche pour la Justice et la dignité, parole est donnée à l’une des membres des familles qui est à son initiative, Jessica Koumé. Son compagnon, Amadou Koumé, a trouvé la mort lors d’une intervention d’agents de la BAC de Paris en mars 2015. Elle a rejoint aussitôt le collectif Urgence notre police assassine et a fait partie de la MAFED organisatrice de la Marche de la Dignité d’octobre 2015.

Juste après sa prise de parole lors du meeting appelé par les familles de victimes de violences et de crimes policiers qui s’est tenu le 4 mars dernier à Paris, elle explique plus longuement dans cet entretien comment la lutte contre l’impunité accordée aux policiers est d’abord une lutte contre le silence des institutions policière et judiciaire ainsi qu’une lutte contre le déni du crime qui finit par se confondre avec le déni de la personne tuée aux mains de la police, un homme noir en plein Paris.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire
Chavez_jacquette.indd

Dans son ouvrage, La Révolution au Venezuela. Une histoire populaire (La Fabrique, 2016), George Ciccariello-Maher plonge au cœur des luttes qui ont façonné le Venezuela de Chávez. Loin de la fétichisation de la personnalité de Chávez, c’est aux processus révolutionnaires que s’intéresse Ciccariello-Maher. L’occasion, pour lui, de revenir dans cet entretien sur la spécificité des antagonismes raciaux au Venezuela et l’intérêt d’étudier à la fois les processus révolutionnaires mais aussi le colonialisme en Amérique latine pour nous aider à comprendre le phénomène colonial dans sa globalité.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire
aya

Le samedi 11 février au soir à Bobigny s’est produit un événement. Entre deux et trois cents jeunes Arabes et Noirs ont pris les pierres et les briques comme arme contre la police nationale. Des scènes d’affrontements ont eu lieu dans plusieurs quartiers du centre-ville. D’abord dans la cité Paul Vaillant-Couturier, puis du côté de Jean Rostand, ensuite au niveau du rond-point entre les cités Paul Eluard et Paul Vaillant-Couturier, enfin dans les environs de la mairie et de la cité Salvador Allende. 

De mes yeux je n’avais jamais vu de tels affrontements ; eux non plus. A 28 ans, je fais déjà partie de la vieille génération. J’étais là parmi eux, mais prête à fuir au moindre lancer de gaz ou tir de flashball. Ils avaient entre 13 ans et 20 ans, je reconnaissais certains d’entre eux, des jeunes de ma cité que j’ai vu grandir. C’était, pour beaucoup, leur première expression politique. Elle était pure, à l’état brut. Ils ne s’étaient pas préparés à cette bataille, aucune coordination, jusqu’à leurs vêtements inadaptés à cette guérilla urbaine. J’étais tout près d’eux mais et à des années-lumière à la fois. Je tenais à rester présente pour témoigner et par fraternité. Eux, ils avaient tous moins de 20 ans, quasiment que des hommes, et pour la majorité très précaires. Mes frères. Ils sont beaux. Et je craignais pour eux. Morte d’inquiétude. A la fois fière et triste.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire
marche

Un par mois. C’est, en moyenne, le nombre de pères, de frères, de fils que nous perdons à cause de la brutalité des forces de l’ordre. Une brutalité qui prend plusieurs formes : des techniques de pliage qui conduisent à l’asphyxie des victimes aux coups de poings, de balles ou de Taser qui, dans les pires des cas, s’avèrent mortels.

Régulièrement depuis plus de 40 ans, les nôtres sont ainsi tués par l’État Français, aux mains de ceux que l’on appelle ironiquement les « gardiens de la paix ». Régulièrement depuis plus de 40 ans, c’est l’impunité la plus abjecte et les campagnes de criminalisation qui répondent aux mobilisations de celles et ceux qui réclament vérité et justice pour leurs morts. L’acharnement policier, judiciaire et politique contre la famille Traoré, à qui nous exprimons toute notre solidarité, en est la preuve. À chaque fois, c’est la même histoire.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives | Laisser un commentaire
robinson-1024x768

Ce texte est l’introduction du dernier numéro de la Boston Review, intitulé Race Capitalism Justice. Bien qu’introductif, ce texte nous semble essentiel en cela que les travaux de Cedric J. Robinson, trop peu connus en France, participent de la discussion autour du caractère structurellement racial du capitalisme. Surtout connu pour son ouvrage Black Marxism, Cedric J. Robinson, décédé cet été, nous lègue quantité d’interrogations sur la base desquelles nous pouvons affiner notre analyse du système racial.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire
kep

« Comment peut-on éviter la partition ? Car c’est quand même ça qui est en train de se produire : la partition ». François Hollande   Visiblement sans talent pour l’improvisation, la petite partition du savant Kepel ne varie guère … Continuer la lecture

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire
unit

De la révolte des esclaves de Saint-Domingue aux luttes d’indépendance de la seconde moitié du XXe siècle, l’historien Amzat Boukari-Yabara, auteur de « Africa unite ! » (La découverte, 2014) revient sur la diversité et les contradictions des expériences panafricaines qui ont fait l’histoire de ce mouvement. Entretien.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Archives | Laisser un commentaire
logo pir

Le 19 Juillet, Adama Traoré est mort aux mains de la gendarmerie de Persan. Les mensonges des gendarmes puis du procureur de Pontoise Yves Jannier n’ont fait qu’aggraver l’injustice qui entoure cette affaire. Les premiers clamaient avoir tout fait pour porter secours à Adama, ce qu’est venu fermement démentir le chef des pompiers. Il maintient qu’à son arrivée, Adama était menotté, sans ventilation et face contre terre, et que le militaire à qui il demandait urgemment de le détacher y rechignait. Le second a publiquement affirmé que la mort était due à une « grave infection », en omettant bien ce que précisaient clairement les rapports d’autopsie : c’est un syndrome asphyxique qui est à l’origine de la mort. L’intuition première de la famille Traoré est avérée : Adama a été tué.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire
logo pir

La guerre est une donnée essentielle de la période que nous traversons. Les gouvernements successifs en France des 15 dernières années ont mené une politique de guerre continue : interventions au Mali, en Centrafrique, en Libye, en Syrie, en Irak, pour ne citer que les derniers exemples en date. Mais après le 7 et 9 janvier, après le 13 novembre, une page s’est ouverte : des attentats ont été perpétrés en France au nom de l’organisation État islamique. On peut bel et bien parler d’un funeste effet boomerang. Mais on ne saurait comprendre ces gestes meurtriers en les réduisant à des « représailles » aux guerres que le gouvernement mène à l’extérieur. La tragédie de janvier et novembre 2015 s’explique aussi par une guerre civile rampante, menée elle aussi par l’État et ses appareils idéologiques – police, médias, tribunaux – contre Arabes, Noirs, musulmans, Rroms.

Lire la suite...
Publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués | Laisser un commentaire