Communiqué

19 mars 2017 : une marche digne et déterminée !

ju

Près de 25 000 à marcher en ce 19 mars 2017 de Nation à République ! Nous étions nombreuses et nombreux à marcher contre les violences policières. Cette Marche pour la Justice et la Dignité a été une réussite et un moment important de la construction d’un espace politique autonome de l’immigration et des quartiers.

Nous avons marché derrière le cortège des familles et derrière les collectifs de lutte contre les violences policières. Le cortège de l’antiracisme politique, regroupant le PIR, la Brigade Anti-négrophobie, Français et Musulmans, l’ATF, l’ATMF, UHURU et divers collectifs, a été un véritable succès, dynamique, jeune, et a tenu ferme sur nos exigences : l’anti-impérialisme, la lutte contre la Françafrique et le franc CFA, la dissolution des polices spéciales, des BAC, le désarmement de la police, la solidarité avec la Palestine, et la mémoire des luttes immigrées. Il faut aussi mentionner les franges du mouvement social qui, au prix de nombreuses années de débats souvent vifs et de luttes internes, ont compris la nécessité de l’auto-organisation des mouvements antiracistes et saluer tout particulièrement les cortèges syndicaux autant que la colonne antifasciste.

Tous ensemble, nous avons aussi montré que la détermination politique paie, et qu’on peut encore défendre le droit de manifester à l’heure de l’État d’urgence, malgré la pression et le chantage des syndicats policiers, qui plus est au lendemain de la condamnation pénale de l’agent qui a assassiné Amine Bentounsi. Nous saluons l’immense travail de tous les organisateurs, et l’engagement des artistes qui ont permis la tenue d’un concert place de la République, lui aussi mémorable. L’ambiance y était déterminée, politique et généreuse tout au long de la soirée.

Le PIR se félicite de ce 19 mars qui invite à poursuivre le travail de rassemblement des familles, à combiner l’autonomie et la construction à la base avec l’élaboration d’une plateforme commune de l’antiracisme politique. Nous dénonçons les tentatives médiatiques de réduire l’événement à une foire d’empoigne entre militants de l’immigration et des quartiers ; c’est aussi une leçon de chose pour tous ceux qui avaient oublié qu’étaler des contradictions secondaires entre nous à grands fracas, ne peut que se solder par plus de confusion et une récupération politique bien réelle.

Que notre esprit d’initiative et le succès de cette mobilisation posent les jalons de notre victoire à tous !

« Nous nous sommes mis debout et nous avançons maintenant. Qui peut nous réinstaller dans la servitude ? » Frantz Fanon

 

PIR

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actus PIR, Archives, Communiqués. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.